Menu

Norvège – Tromsø sous la neige

Cette nuit-là, le MS Kong Harald a navigué à travers les îles Lofoten pour se diriger tranquillement vers Tromsø, la plus grande ville du Nord de la Norvège. C’est la ville la plus connue au delà du cercle polaire (c’est d’ailleurs la seule « ville ») et c’est le point de chute de la majorité des touristes venus voir les aurores boréales en Norvège. Mais nous ne l’atteindrons qu’en début d’après-midi.

Naviguer entre brume, soleil et tempête de neige

Je suis réveillée en sursaut à 8h du matin pétante : on vient de croiser un autre navire de la flotte Hurtigruten et comme à leur habitude, les deux navires se sont salués de manière assez sonore ce qui m’a inévitablement réveillée.

Du coup, je ne résiste pas à mon petit rituel du matin, j’enfile à l’arrache des vêtements chauds et je sors sur le pont pour voir ce qui nous attends ce matin. Je me met à l’avant du navire sur le pont 5, mon nouvel endroit préféré, et je regarde les montagnes avancer vers moi.

Je ne me lasse pas de ces paysages enneigés et j’ai toujours du mal à réaliser que je suis bien là, sur le pont d’un navire, seule, au dessus du cercle polaire.

tromso norvege hurtigruten

tromso norvege hurtigruten

tromso norvege hurtigruten

Après avoir englouti un bon petit déjeuner, on ressort sur le pont profiter du spectacle. Sur ma droite, la montagne est baignée d’une lumière presque irréelle, illuminant la mer de reflets jaunes alors que sur ma gauche, le rivage est entouré de brume. Le contraste est saisissant, j’ai l’impression de me trouver à deux endroits très différents en même temps !

tromso norvege hurtigruten

tromso norvege hurtigruten

Mais le nuage gris à ma gauche avance vite et fonce droit sur nous. Quelques minutes plus tard, la brume est là et nous entoure en recouvrant tout sur son passage, amenant avec elle ma copine la neige, mais version tempête. Je ne distingue plus rien autour du bateau.

Dix minutes plus tard, le calme est revenu et les côtes réapparaissent. C’est dingue comme le temps change vite ici ! Le même phénomène se reproduira quinze minutes plus tard. Incroyable !

tromso norvege hurtigruten

tromso norvege hurtigruten

tromso norvege hurtigruten

tromso norvege hurtigruten

tromso norvege hurtigruten

tromso norvege hurtigruten

tromso norvege hurtigruten

tromso norvege hurtigruten

On profite d’un court arrêt dans la petite ville de Finnsnes pour observer les manœuvres des matelots qui amarrent le bateau au port et bien sûr, prendre quelques photos.

tromso norvege hurtigruten

tromso norvege hurtigruten

tromso norvege hurtigruten

tromso norvege hurtigruten

tromso norvege hurtigruten

tromso norvege hurtigruten

tromso norvege hurtigruten

tromso norvege hurtigruten

tromso norvege hurtigruten

Tromsø, la Porte de l’Articque

On arrive à Tromsø en tout début d’après-midi. Une longue escale de plus de 4 heures est prévue ici, on a donc largement le temps de visiter la ville.

tromso norvege hurtigruten

La cathédrale de Tromsø

On commence notre visite par la cathédrale protestante de Tromsø, située en plein centre de la ville et datant de 1861. Cette cathédrale a la particularité d’être non seulement la seule cathédrale édifiée en bois mais aussi la plus septentrionale du monde (la plus au Nord quoi ^^).

Elle est vraiment très surprenante et le fait qu’elle soit en bois lui confère une ambiance complétement différente des églises en pierre de chez nous. La lumière chaude est tellement chaleureuse et accueillante sans compter la petite musique qui accompagne le tout. C’est très apaisant et même limite cosy. Un gros coup de cœur pour cette cathédrale !

tromso norvege hurtigruten

tromso norvege hurtigruten

tromso norvege hurtigruten

tromso norvege hurtigruten

tromso norvege hurtigruten

tromso norvege hurtigruten

On déambule ensuite dans les rues pour découvrir un peu la ville. Ici il a neigé, mais vraiment beaucoup. Pas la petite couche comme on a pu le voir à Bodø la veille. A Tromsø, la neige s’est accumulée sur les bas-côtés, recouvrant presque entièrement les bancs de la petite place devant la cathédrale et pesant de tout son poids sur les branches des sapins. Ça y est, on se rend vraiment compte qu’on est dans le grand Nord !

Heureusement, les trottoirs sont chauffants dans le centre ville ce qui fait que l’on arrive facilement à se déplacer dans les petites rues.

tromso norvege hurtigruten

tromso norvege hurtigruten

tromso norvege hurtigruten

tromso norvege hurtigruten

En haut du mont Storsteinen

On décide ensuite de monter au sommet du mont Storsteinen avec le cable car Fjellheisen pour avoir une jolie vue d’ensemble sur la ville. Ce dernier n’est pas situé à Tromsø mais à Tromsdalen une petite localité collée à Tromsø dont elle dépend d’ailleurs administrativement.

En théorie, un bus permet de traverser le pont de Tromsø pour s’y rendre et ainsi accéder au cable car mais vu la neige qui est tombée par ici, je doute qu’un bus puisse passer. On attend un peu mais ne voyant rien venir, on décide de prendre un taxi pour s’y rendre, ne sachant pas trop à quelle distance il se situe du centre ville.

Finalement, on y est très rapidement et juste à temps pour embarquer dans la cabine qui part toute les demi-heures.

Une fois la haut, on est complétement sous le charme : on a de la neige jusqu’au genou et c’est blanc à perte de vue. Tout blanc. Un blanc immaculé.

tromso norvege hurtigruten

tromso norvege hurtigruten

tromso norvege hurtigruten

On s’avance sur la plateforme du bâtiment prévue à cet effet mais juste à ce moment une tempête de neige s’abat sur Tromsø et on ne voit presque plus la ville. Bon, pour la vue panoramique, on repassera.

tromso norvege hurtigruten

On a envie de s’éloigner un peu, de marcher dans cette étendue blanche et de se sentir seuls au monde. Ça ne devrait pas être trop dur vu qu’on ne doit être même pas une dizaine à être monté la haut.

Au bout de quelques minutes, le temps se dégage enfin et on découvre la fameuse vue sur toute la ville. Cela valait vraiment le coup d’attendre !

tromso norvege hurtigruten

tromso norvege hurtigruten

tromso norvege hurtigruten

Je distingue au loin un autre nuage gris qui se rapproche dangereusement de nous. On décide de continuer à avancer dans la neige, nos jambes s’enfonçant à chaque enjambée, mais on est heureux d’être là.

Le nuage nous rattrape et la neige s’abat une fois de plus sur nous. Bientôt on ne voit plus rien. La ville a à nouveau disparue.

tromso norvege hurtigruten

tromso norvege hurtigruten

tromso norvege hurtigruten

Le temps n’étant pas vraiment de notre côté, on décide donc de redescendre pour filer voir la cathédrale arctique de Tromsø.

Je vous vois venir, vous vous dites qu’on a déjà vu la cathédrale, mais que nenni, ce n’est pas la même ! Celle-ci est bien plus récente, construite en 1965 et arbore un look assez futuriste. Et puis ce n’est même pas vraiment une cathédrale. Mais c’est probablement l’édifice le plus connue de Tromsø, on se doit donc d’aller voir ça de plus près ! Surtout que j’avais repéré sa silhouette se détachant nettement du paysage depuis le bateau, un arrêt était donc obligatoire.

La cathédrale arctique de Tromsø

Elle aussi est située à Tromsdalen, non loin du cable car. On arpente les petites ruelles résidentielles pour s’y rendre, flânant au milieu des maisons en bois de toutes les couleurs, complétement recouvertes de neige. Ce quartier à un petit côté magique et je me dit que ça doit être très agréable de vivre ici surtout que toutes les maisons ont l’air si cosy !

Le soleil se couchant de plus en plus tôt au fur et à mesure que l’on remonte les côtes norvégiennes, nous avons en plus déjà droit à l’heure bleue, bien qu’il soit encore tôt. Mais cela rend le tout encore plus magique, non ?

tromso norvege hurtigruten

tromso norvege hurtigruten

tromso norvege hurtigruten

Après un petit quart d’heure de marche, on arrive devant la cathédrale arctique. Elle parait immense de l’extérieur et son architecture est très originale. Elle me plait. On décide de rentrer à l’intérieur, voir les merveilles qu’elle recèle.

Quelle déception ! Alors que je m’attendais à un intérieur somptueux ou tout du moins surprenant à la vue de son architecture extérieure, je le trouve très décevant. Pour moi, cela ne vaut pas les 50 NOK à payer (un peu plus de 5€), je ne vous le conseille pas, l’extérieur est finalement le seul véritable intérêt du lieu.

tromso norvege hurtigruten

tromso norvege hurtigruten

tromso norvege hurtigruten

Un peu déçus, on décide de retourner à pied jusqu’au MS Kong Harald, sous la neige, puisqu’une nouvelle tempête s’est invitée. Je crois que vu le temps, ce n’est même pas la peine de penser voir des aurores ce soir. Arf.

Mais pour se remettre des émotions du jour, nous nous sommes inscrits pour la soirée King Crab sur le bateau, au moins, nous feront un bon repas !

Demain nous filerons en direction du Cap Nord, une des escales que j’attends le plus depuis notre départ !

 
Pour retrouver le début de notre voyage en Norvège, c’est par ici :

 

Et si comme moi, vous adorez Pinterest, n’hésitez pas à épingler cet article pour le garder sous le coude ! Et bien sûr vous pouvez me suivre par ici.

cercle polaire norvege hurtigruten tromso pinterest

14 commentaires

Violaine

Toujours aussi beau ! Et ces petites maisons colorées dans la neige c’est trop joli

    Celia

    Merci Violaine 🙂

Chrystelle

Je t’avoue que Tromso on a fait ça vite fait et qu’on n’y a rien visité ! On a juste découvert deux chouettes endroits pour manger, et la cathédrale on est juste passé devant en voiture, mais apparemment, on a rien raté !

On y a passé ensuite deux heures une fin de matinée après avoir visité les Fjords des îles autour pour y manger (on a repéré un lieu avec des sanwich hors de prix certes, 8€ mais ultra copieux, donc extra pour un repas !)

Hâte des récit du cap Nord !

    Celia

    Le Cap Nord c’est un des temps forts du voyage ! Je ne sais pas quand je l’écrirai, je vais peut-être faire une pause Norvège pour parler d’Édimbourg, j’hésite !

En Mode Bonheur

Ca me fait presque froid dans le dos, mais qu’est-ce que c’est beau !!

Julie

    Celia

    C’est vrai que toute cette neige et tout ce blanc peut faire peur ! Mais c’est tellement beau ! <3

Letizia

Oh non continue de nous parler de la Norvège, j’attends le Cap Nord depuis ton premier récit 🙃 On a fait que passer à Tromso. Très joli la cathédrale (la nouvelle). On l’avait vu depuis le bateau en allant voir les baleines. D’ailleurs, tu n’as pas vu de poisson depuis l’Hurtigruten?

    Celia

    Non pas de poisson depuis le bateau mais je ne crois pas que c’était trop la saison … Je vais essayer de faire le Cap Nord rapidement alors 😉

Aurore

Tes photos sont vraiment magnifiques en tout cas ! Je n’aurai jamais pensé à faire une croisière à cette endroit et pourtant ça semble le meilleur endroit pour le faire finalement !

    Celia

    Merci 🙂 Oui la croisière dans les fjords c’est idéal et au moins tu n’es pas sur des bateaux énormes où les gens ne pensent qu’a faire la fête. Ici c’est la nature en priorité !

christelle

C’est fou comme sous la neige la ville est différente… j’ai eu un superbe temps du coup j’ai l’impression de voir une autre ville.

    Celia

    La neige change tout ! Surtout que nous on a pas vraiment eu un temps superbe, c’était tempête de neige sur tempête de neige… Mais ça a son charme aussi 🙂

Itinera Magica

J’ai bien lu trottoir chauffant ? c’est génial 😀 J’adore cette escapade à Tromso. La cathédrale est sublime, vue de l’extérieur. Ces rues colorées sous la neige, un régal. Et ces changements de météo brutaux… quelle aventure, cette virée norvégienne ! j’adore !

    Celia

    Merci Ariane ! Ce voyage en Norvège était incroyable, comme tu dis, c’était une vraie aventure pour nous, on avais jamais connu ce genre de temps avec des tempêtes de neige toutes les 5 minutes mais c’était top à vivre 🙂

Laisser un commentaire