Menu

Le cercle d’or : Þingvellir, Geysir et Gullfoss – Islande part 2

3ème jour en Islande. Nous avions ce jour là un programme chargé : dogsledding le matin (chien de traineau) et visite du cercle d’or l’après-midi. Le cercle d’or fait référence à trois des sites les plus touristiques du pays (le parc national de Þingvellir, le site de Geysir et la chute d’eau Gullfoss) que l’on peut visiter les uns à la suite des autres en réalisant une boucle (ou un cercle) au départ de Reykjavik (pour info, cette appellation est destinée principalement aux touristes).

Il faut savoir que la météo en Islande est très imprévisible et très changeante, spécialement en hiver. Vous pouvez avoir prévu votre séjour au millimètre et tout votre planning peut se retrouver chamboulé à cause du temps. Eh bien c’est ce que nous avons vécu ce jour là.

En effet, avis de grosse tempête de neige prévue sur le pays et bien entendu, dogsledding annulé … Quand on aime bien que les choses soient organisées, planifiées et que l’on aime pas les imprévus (control freak, moi ? non …), cela peut totalement vous gâcher la journée, voir plus. Heureusement, la tempête n’est prévue que pour la journée et la ballade en chien de traineau est reportée au lendemain matin, moyennant quelques petites concessions sur notre planning. Ouf !

Nous décidons néanmoins de visiter le cercle d’or sur la journée, en remaniant un peu l’itinéraire prévu, aidés par la réceptionniste de l’hôtel (une française expatriée, super sympa et pleine de bons conseils) car la route principale pour accéder au parc national de Þingvellir est fermée (toujours cette maudite tempête de neige). D’ailleurs c’était assez marrant de voir la tête de la réceptionniste quand on lui a demandé des conseils sur les routes à prendre car d’après elle, la fameuse route fermée « n’est jamais fermée, c’est la première fois que cela arrive ! ». A croire que nous avons la poisse…

Gullfoss ou la chute d’or

Bref, nous voici parti en direction de Gullfoss, nous avons décidé de faire le « cercle » à l’envers en passant par le sud du pays, et en espérant que la route soit ré-ouverte d’ici à ce que l’on arrive à Þingvellir. En chemin, nous croisons nos premiers chevaux Islandais, que je veux absolument caresser. Ni une, ni deux, nous arrêtons la voiture et je descends à leur rencontre. Malheureusement, c’est aussi ce moment là que choisit leur propriétaire pour venir les nourrir… Autant vous dire qu’entre de la bonne paille toute fraîche et une nana sur la bord de la route qui agite la main, leur choix a été vite fait et je n’ai pas pu en approcher un seul (moi, poissarde ? non) !

islande cercle d'or

islande cercle d'or

gullfoss

islande cercle d'or

islande cercle d'or

Il faut compter près de 2h de route pour rejoindre la Gullfoss, la « chute d’or », mais le déplacement vaut le détour ! Cette chute d’eau est tout simplement gigantesque ! Recouverte de neige, le paysage est féérique. Le temps de descendre au plus près de la chute (et encore, le sol étant bien gelé, nous n’avons pas pu nous aventurer trop près, c’était vraiment trop dangereux), de prendre des dizaines de photos, nous avons bien passés une demi-heure voir trois-quart d’heure à admirer le panorama.

islande cercle d'or

islande cercle d'or

islande cercle d'or

islande cercle d'or

islande cercle d'or

islande cercle d'or

islande cercle d'or

islande cercle d'or

Sur le site, vous ne trouverez pas grand chose, à part une boutique souvenir – cantine. De prime abord, le lieu ne fait pas trop rêver, mais je vous assure, vous pouvez y aller les yeux fermés, nous avons très bien mangés (encore de la bonne soupe à l’agneau qui réchauffe bien quand il fait froid), rapidement et pour pas cher du tout.

En route pour Geysir

Nous reprenons ensuite la route pour rejoindre le site de Geysir, situé a à peine 10-15 minutes de Gullfoss. Geysir, c’est tout simplement un site géothermique très réputé puisque c’est un des rares au monde à abriter des geysers (et oui, c’est même ce site qui a donné leur nom aux geysers !) dont un encore actif : Strokkur.

Pour arriver jusqu’à lui, nous longeons des sources d’eau chaude, très chaude même (interdiction de mettre les doigts !), des bébés geysers, bref des paysages comme on a pas l’habitude d’en voir chez nous. Je dois avouer qu’entre le vent (je vous rappelle que l’on est en alerte tempête de neige), le froid et le sol complétement gelé, atteindre le geyser n’a pas été une chose facile. Mais nous nous en sommes plutôt bien sortis, nous avons réussi à rester debout, contrairement à plusieurs personnes qui ont fini les fesses par terre.

Strokkur entrant en éruption toutes les 8-10 minutes, nous restons donc là un bon moment et nous assistons à 3-4 éruptions du geyser. Je dois dire malheureusement que le spectacle a été un peu gâché par le vent très violent qui rabattait très rapidement la colonne d’eau expulsée. Mais nous avons quand même pu faire de belles photos et même des vidéos !

islande cercle d'or

islande cercle d'or

islande cercle d'or

islande cercle d'or

islande cercle d'or

islande cercle d'or

Le parc national de Þingvellir (ou pas)

Pour finir notre visite du cercle d’or, nous reprenons la voiture en direction du parc national de Þingvellir. Il faut un peu moins d’une heure pour relier les 2 sites, le site de Þingvellir étant quant à lui situé à environ trois-quart d’heure de Reykjavik.

En chemin, les rafales de vent se font de plus en plus sentir, la voiture bouge, la neige commence à tomber : la tempête est bien là. La conduite devient de plus en plus difficile, nous ne distinguons plus qu’à peine les voitures devant nous. Arrivés à l’entrée du parc, la route est barrée : nous ne pourrons donc pas accéder au parc national aujourd’hui (troisième fail en quelques heures). Heureusement, mais vous le découvrirez plus tard, nous avons pu y retourner un autre jour !

islande cercle d'or

Demi-tour, nous rentrons à Reykjavik (du coup en faisant un gros détour puisque nous avons du rebrousser chemin) et filons dans le hot-tube de l’hôtel. Les hot-tube en Islande sont des petites piscines chauffées à 38-40°C, très agréables après une journée fatigante. Je dois dire qu’y rentrer n’est pas facile car il faut sortir dans le froid en maillot de bain (oui c’est en extérieur) et la sensation au départ est très spéciale :  on a à la fois très chaud (l’eau est quand même à 40°C) et très froid car il fait -1°C dehors. Je me souviens même m’être dit que je ne pourrais jamais sortir de là sous peine de mourir d’hypothermie ! Mais finalement, au bout de 10 minutes à tremper, et bien, on a tellement chaud qu’on est plutôt content de sortir et qu’on ne sent même plus le froid ! A recommander donc !

Le soir, nous avons diné au Grillmarkadurinn, restaurant recommandé un peu partout sur Internet. Je ne vous cache pas que nous avons été un peu déçus, nous avons bien mangé mais ce n’était pas exceptionnel et nous avons trouvé que c’était très cher. Vous pouvez donc tester si le cœur vous en dit, mais je ne le recommande pas plus que ça.

Résumé des lieux à ne pas louper au cercle d’or (dans le bon ordre du coup) :

  • Le parc national de Þingvellir
  • Le site de Geysir
  • La Gullfoss

Bonne adresse au cercle d’or :

A tester :

  • Les hot-tube souvent présents dans les hôtels et guesthouses

2 commentaires

Stephanie

Eh bien finalement, ce n’était pas si terrible ! 😉 les photos sont superbes !

    Celia

    Merci ! Oui finalement ça allait mais quand tu fais tout ton planning et que finalement tu dois tout changer c’est un peu râlant, surtout pour moi qui aime les choses ultra carrées 🙂 !

Laisser un commentaire