Menu

Bless Ísland (Bye bye l’Islande) – Islande part 7

Je vous embarque aujourd’hui pour suivre nos deux derniers jours en terre islandaise. Neuf jours sont passés depuis notre arrivée et nous ne sommes pas encore rassasiés de ce pays qui nous aura tant offert.

Si vous avez lu mes précédents articles, vous savez qu’à cause d’une météo un peu capricieuse (^^) nous n’avons pas pu visiter un des lieux incontournables du cercle d’or : le parc national de Þingvellir.

Notre hôtel étant à quelques kilomètres de l’entrée du parc et n’ayant rien prévu de particulier pour la journée, nous décidons donc de retenter notre chance et de découvrir ce fameux site.

Le parc national de Þingvellir et le cratère du volcan Kerið

Petite leçon d’hist-géo (oui parce qu’il faut bien se cultiver un peu) : le parc de Þingvellir, ou la « plaine du Parlement », est très renommé pour plusieurs raisons.

Sachez tout d’abord que c’est LE lieu historique du pays puisque c’est là que se rassemblait un des plus vieux parlements du monde, l’Alþingi, fondé en 930. En gros, c’est là que les chefs viking se réunissaient une fois par an pour décider des lois, prendre les décisions importantes, régler les disputes et décider de qui serait jeté dans le lac ou brûlé sur un bûcher …

Ils se réunissaient plus précisément au rocher de la loi (Lögberg), l’endroit est d’ailleurs aujourd’hui marqué par un drapeau islandais. Les Islandais sont très attachés à ce lieu et c’est même là que l’indépendance de l’Islande a été déclarée en 1944. Rien que ça.

Thingvellir

Thingvellir

Thingvellir

Thingvellir

Outre son passé historique très chargé, le parc possède également des qualités géographiques exceptionnelles puisqu’il s’agit d’une plaine d’effondrement c’est à dire que, attention c’est technique, c’est un des rares endroits au monde (oui, au monde !) où l’on peut voir la séparation des plaques tectoniques (ici Europe et Amérique du Nord).

Habituellement, ce phénomène est plutôt visible au fond des océans. Il s’agit donc d’un espèce de no man’s land, parcouru de nombreuses failles parmi lesquelles l’Almannagjá dans laquelle se trouve le rocher de la loi. Pour toutes ces raisons, le parc est aujourd’hui classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Fin de la leçon d’hist-géo.

Thingvellir

Thingvellir

Thingvellir

Thingvellir

Thingvellir

Thingvellir

Thingvellir

Nous passons plus d’une heure à parcourir le parc et la faille d’Almannagjá puis nous nous décidons à aller voir de plus près la mignonne petite église que nous apercevions depuis le plateau supérieur.

Thingvellir

Thingvellir

Thingvellir

Nous nous arrêtons également pour contempler Silfra, une autre faille, mais immergée celle-ci. La limpidité de l’eau noyant la faille en fait un des spots de plongée les plus réputés au monde. D’ailleurs, lors de notre passage, des dizaines de plongeurs se préparaient tranquillou à entrer dans une eau à même pas 2°C. Normal quoi. Moi, il aurait fallu me payer cher pour y mettre ne serait-ce qu’un orteil. Chacun son truc 🙂 !

Thingvellir

Thingvellir

Alors oui, les petits points que l’on voit au loin sur la photo, ce sont bien des plongeurs !

Nous décidons ensuite d’aller voir le cratère du volcan Kerið, sirtué à 30 minutes du parc de Þingvellir et dont le centre est occupé par un lac à la couleur bleue intense.

Thingvellir

Thingvellir

Thingvellir

Bon oui, là on est en plein hiver, il fait froid, et comme tous les autres lacs que nous avons croisés depuis le début de notre aventure, et ben il est gelé. Entièrement gelé. Donc pour le bleu turquoise, on repassera !

Retour à l’hôtel, re baignade dans la piscine à 38°C (voilà, ça c’est plus mon truc 🙂 ) et repos avant le dîner et la dernière chance de chasse aux aurores boréales. Initialement, la météo avait prévu un temps très couvert donc aucun chance de visibilité pour les aurores. Mais contrairement à toutes attentes, le ciel est très clair ce soir là et mon optimisme / moral remonte en flèche. Je décide de veiller un peu mais la fatigue me rattrapant, je retourne à l’accueil nous inscrire sur la liste des personnes à réveiller, au cas où. Le réceptionniste m’indique qu’on est bien inscrit mais que les chances sont infimes pour ce soir. Arf. Tant pis, ce sera une bonne raison pour revenir !

Le port de Reykjavík et le Perlan

Le lendemain, le réveil est difficile, on doit ranger nos affaires, quitter l’hôtel et partir à l’aéroport. Et on a pas vu d’aurores boréales. Mon moral est au plus bas, surtout que je n’ai même pas acheté de souvenirs de notre voyage.

Mon plan initial était de ramener un beau pull islandais. j’en avais repéré plusieurs à Reykjavík mais je me disais que j’en trouverai sûrement dans les petits bleds que nous allions traverser plus tard. Que neni. J’étais bredouille.

Notre avion étant seulement dans l’après-midi, nous décidons donc de retourner à Reykjavík avant le décollage (ben oui, c’est sur le chemin après tout). Nous en profitons pour visiter le port que nous n’avions pas eu l’occasion de voir lors de notre premier passage.

Thingvellir

Puis nous nous rendons à La Mecque des pulls islandais : la boutique de l’association des grands-mères tricoteuses d’Islande. Je vous jure que c’est vrai. Ça ne s’invente pas un nom comme ça !

Cette boutique est une merveille. Des étagères entières remplies de pulls, gilets, bonnets, écharpes, tout ce que vous voulez du moment que c’est fait avec de la laine. Je farfouille dans la boutique jusqu’à trouver mon bonheur. Et un pull islandais ! Et je prendrai bien des chaussettes aussi ! Merci Madame.

Je ne résiste pas à l’envie de vous montrer cette beauté :

Bye bye l'Islande

Après avoir dépensé nos dernières couronnes islandaises (attention, le pull islandais est cher, très cher, comptez dans les 150 euros, mais rapport à la laine ultra chaude des moutons élevés dans la prairie, et le fait qu’il soit fait main par une mamie islandaise, ça vaut le coup), nous nous dirigeons vers l’aéroport de Keflavík.

En chemin, petit arrêt à Perlan, bâtiment situé sur les hauteurs de Reykjavik. Il s’agit d’un immense réservoir d’eau chaude qui a été surmonté il y a quelques années d’une coupole offrant une vue panoramique sur la ville. Dans le bâtiment, il y a un restaurant gastronomique situé au dernier étage, dans la coupole, mais également un snack pour un en-cas et même, alors là ne me demandez pas pourquoi, je n’en ai aucune idée, une boutique de Noël. Il est possible de monter tout en haut du bâtiment, au niveau de la coupole. Je vous le recommande fortement, la vue y est imprenable.

Bye bye l'Islande

Bye bye l'Islande

Bye bye l'Islande

Bye bye l'Islande

#instagood 2

Thingvellir

Thingvellir

Le temps d’un dernier au revoir à ce pays qui nous aura tant marqué et c’est le cœur lourd que nous rentrons chez nous.

Bless Ísland (Bye bye l’Islande)

Résumé des lieux à ne pas manquer :

  • Le parc national de Þingvellir et les failles d’Almannagjá et de Silfra
  • Le cratère du volcan Kerið et son lac
  • Le port de Reykjavik
  • Perlan

Bonne adresse :

 

Vous l’aurez compris, il s’agit de mon dernier article sur notre roadtrip en Islande. Mais si vous êtes sages, je vous promet une petite surprise pour demain 🙂 !

8 commentaires

Anais

Superbes photos, ça donne envie d’aller au froid tout ça :))

    Celia

    Merci beaucoup ! C’est vrai qu’avant l’Islande je n’avais pas envie de visiter des pays « froids » mais mon avis sur le sujet a complètement changé depuis. C’est vraiment magique !

Elinka

Je n’ai pas encore écrit mon dernier article Islandais, mais je pense qu’il sera aussi nostalgique que le tien… (je regrette de ne pas être montée dans la coupole d’ailleurs maintenant que tu le dis)
Par contre le pull nous on y a renoncé sans regrets (c’est un sacré budget quand même, et t’arrives à le porter sans te gratter toute la sainte journée ?? Je crois que je vais en commander un à ma maman qui après tout est une mamie aussi même si pas islandaise du tout, mais en version tout doux…) par contre côté souvenir on s’est bien rattrapés sur le chocolat islandais… 😛

    Celia

    Pour tout te dire, vu que je l’ai acheté le dernier jour de notre voyage, je n’ai pas encore eu l’occasion de le mettre 😜. Mais je l’aurai pour notre prochain voyage en pays froid !

Gee

J’ai beaucoup aimé ta série d’articles, moi qui ne connais pas du tout l’Islande. La vue depuis la coupole est magnifique!

    Celia

    Merci beaucoup ! Ca me fais très plaisir vu que je débute juste et que du coup je ne sais pas trop si mes articles plaisent …

Stephanie

Cette série d’articles m’a fait rêver ! Ta vidéo aussi, sur l’autre article « bons baisers d’Islande »
Ca donne vraiment envie de découvrir ce pays !

    Celia

    Merci beaucoup ! 🙂 Et contente que la vidéo te plaise, c’était ma toute première ! Et si tu le peux, je t’encourage à découvrir l’Islande, c’est un pays tellement bouleversant.

Laisser un commentaire