Menu

Road trip en Écosse #2 – L’île de Skye

Skye.

Des images plein la tête et une promesse de paysages à couper le souffle. Fairy Pool, Neist Point, Old Man of Storr, Kilt Rock. Des noms que j’avais en tête depuis des mois, des lieux que je trépignais d’impatience de découvrir à mon tour « en vrai ».

Skye, tu subjugues tous les gens qui croisent ta route. Quel sort nous réserveras-tu ?

En route pour les Fairy Pools

Vendredi 14h.

Notre route serpente au milieu des collines verdoyantes avec pour toile de fond les majestueuses Cuillin. D’abord lointaines, puis de plus en plus près, on les contourne, on s’en approche, on s’en éloigne pour mieux les retrouver quelques kilomètres plus loin. Je suis subjuguée par ce paysage que je ne m’attendais pas à découvrir, à peine débarquée du ferry.

On renoue avec les passing places, découvertes avec bonheur la veille lors de notre expédition à Glen Etive. Pour nous, c’est la promesse de quelques kilomètres enchanteurs sur les petites routes écossaises.

Je croyais le site des Fairy Pools peu connu, comme un secret bien gardé. Visiblement, vu le nombre de voitures garées sur le parking et le long de la route, quelqu’un a vendu la mèche.

Les piscines des fées. De ce nom très poétique, je m’étais imaginée une multitude de petites piscines naturelles aux eaux cristallines, des petits papillons bleus voletant avec grâce tout autour. Je m’étais imaginée un endroit totalement féerique. Je crois que mon imagination s’est un peu emballée car ce n’est pas du tout ce que je découvre en descendant de la voiture. Je suis un peu déçue mais il faut avouer que ça reste tout de même très joli.

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

La pluie a transformé le petit chemin en un bourbier qui n’aide pas vraiment pour le côté féerique des lieux. Mais pour une fois, cette dernière semble vouloir nous offrir un peu de répit et c’est au sec que nous entamons la découverte des Fairy Pools.

Si la balade le long de la rivière et de ses piscines est agréable, mon regard reste irrémédiablement attiré par les Cuillin dont le contour sombre se détache dans le ciel. Devant nous, se dresse une aiguille noire déchiquetée par le temps, la pluie et le vent. Je pense au Mordor, cette montagne semblant tout droit sortie de la Terre du Milieu. Je suis totalement hypnotisée par cette masse noire qui m’attire au moins autant que l’anneau attire Frodon (référence de geek^^). J’ai envie de continuer à grimper, de l’escalader, de m’y perdre, pour voir quel secret elle renferme.

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

Mais finalement la pluie revient jouer les troubles fêtes et c’est trempés que nous décidons de faire demi-tour sans avoir pu atteindre notre but.

Portree, la plus grande ville de l’île, nous attend pour un séchage et un repos bien mérité après cette journée de folie (souvenez-vous, la journée avait commencé par la visite de deux lieux de tournage emblématiques de la saga Harry Potter !).

Et c’est au Bosville Hotel que nous posons nos valises ce soir-là pour les deux prochaines nuits.

roadtrip ecosse ile de skye

Neist Point, le bout de l’île de Skye

Samedi.

Le soleil est bien là, décidé pour une fois à nous accompagner. La petite route que nous empruntons est vraiment très belle, nous sommes seuls au monde, traversant la lande écossaise et ses paysages à la fois romantiques et dramatiques.

Le blanc éclatant des maisons se détache sur les vertes collines constellées de tâches blanches. Des moutons. Il y a des moutons partout, par centaines, par milliers. Des moutons qui semblent plutôt apparentés à des chèvres puisqu’ils grimpent n’importe où. J’en vois en haut des montagnes, le long des cours d’eau, perchés sur des rochers (et bien sûr, en plein milieu de la route). Je ne savais même pas que les moutons étaient capables de grimper ! Et s’ils ne sont pas du tout effarouchés par les voitures qui passent, ils sont un peu moins confiants quand on essaie de les approcher.

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

Lorsque l’on arrive à Neist Point, le point le plus à l’Ouest de l’île de Skye, plusieurs voitures sont déjà garées. Je m’y attendais bien sûr, c’est un des endroits les plus prisés de l’île. Il faut dire que d’ici, la vue sur la mer et les falaises est sublime.

Mais Neist Point est surtout réputé pour son joli phare blanc qui trône sur une avancée de terre assez spectaculaire. Il est possible de faire la balade qui mène jusqu’au phare mais nous préférons nous éloigner un peu et chercher le meilleur point de vue. Il n’y a personne autour de nous, encore une fois nous sommes seuls au monde fasse à une nature complétement préservée. Terre, Eau, Air, Feu, tous les éléments sont présents ici et se mélangent dans ce lieu qui en devient fascinant. La lumière est particulièrement belle ce matin, le soleil brille et renvoie milles reflets dorés sur la mer.

J’avance vers le bord, trouve un rocher plat qui me convient et m’installe là, face au phare pour prendre quelques photos.

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

Et alors que nous profitons de ce moment paisible, une famille débarque et vous le croirez ou non, mais choisit de venir s’installer à côté de moi, sur le même rocher. C’est vrai que sur une falaise, les rochers manquent et que c’était le seul disponible ^^

Dépités par le sans gêne des gens, on décide de quitter les lieux.

Dunvegan Castle

J’avais entendu dire qu’une colonie de phoques était installée sur les rives du Loch Dunvegan, qui borde le château de Dunvegan, très renommé puisqu’on peut y découvrir des objets et des reliques du clan MacLeod qui règne sur le domaine depuis le 13ème siècle. Un endroit parfait pour en apprendre plus sur l’histoire écossaise et ses fameux clans.

Mais à vrai dire, je n’étais pas intéressée par tout ça. Vous imaginez bien que depuis que j’avais entendu parler de cette histoire de phoques, je n’avais qu’une envie, c’était d’aller les voir.

Mais une fois sur place, après avoir payé l’entrée aux jardins (11£ tout de même par personne) et s’être renseignés sur les tours en barque permettant d’approcher les phoques sus-cités (7,5£ de plus par personne), on apprend qu’il y a plus d’une heure d’attente. Arf. Notre planning du jour est très chargé et attendre une heure, ça nous foutrait tout en l’air. Et ça, j’aime pas trop (#teampsychorigide). Finalement on renonce et je me dis qu’ils pourrait quand même prévenir à l’entrée du château, parce que là, on a payé 22£ pour pas grand chose …

Quitte à être sur place, on fait une petite marche sur les bords du Loch et finalement, on aperçoit les phoques sur le rivage en face de nous. Mais d’ici, ce ne sont que des petites tâches grises au loin. Je suis vraiment déçue de ne pas avoir pu m’en approcher un peu plus.

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

Les fées, le retour : balade aux Fairy Glen

Le temps se couvre et on essuie quelques gouttes. Mais l’Écosse sans la pluie ne serait pas l’Écosse, comme on me l’a répété si souvent durant ce voyage.

C’est marrant et totalement cliché mais les paysages que l’on traverse sont vraiment dramatiques, et cette lande battue par le vent et la pluie me rappelle sans cesse les paroles de la chanson de Michel Sardou (^^même pas honte). Et même si nous ne sommes pas en Irlande et encore moins dans le Connemara, je trouve les paroles complètement adaptées à ce que nous vivons.

Terre brûlée au vent
Des landes de pierres …
Des nuages noirs qui viennent du nord
Colorent la terre, les lacs, les rivières …

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

On s’arrête à Uig, petit port de pêche situé au nord de Skye pour un déjeuner parfait : le petit pub «The Ferry Inn», est exactement ce qu’il nous fallait. Un décor cosy, une cuisine goûteuse et fraîche et un super rapport qualité prix. Une belle découverte pour un coin aussi paumé !

Nous déjeunons rapidement, les Fairy Glen nous attendent. Et oui, encore des histoires de fées. Mais que serait l’Écosse sans ses mythes et légendes ?

5 minutes plus tard, on est sur place et on se gare un peu à l’arrache sur le bas-côté. De la route, on aperçois une multitude de petits monticules disséminés ici et là sur la plaine. On en choisit un que l’on escalade pour avoir une vue d’ensemble. Quel spectacle une fois en haut !

Des petites collines striées nous entourent, des dizaines de cairns sont disposés à leurs pieds et on découvre même des cercles tracés sur le sol. Est-ce vraiment l’œuvre des fées ? Qui sait, mais je vous avoue que j’aime bien cette idée et je préfère me dire que ce sont bien elles qui ont érigé ce site incroyable.

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

Nous sommes seulement une dizaine sur le site mais tout le monde grimpe sur les petites collines et s’émerveille devant ce paysage pour le coup vraiment féerique.

The Old Man of Storr : le cœur de Skye

En continuant vers la côte Est de l’île, on traverse les paysages à couper le souffle du Quiraing, cette formation rocheuse très célèbre que je n’avais pourtant pas mise sur ma liste des choses à voir (on ne pouvait malheureusement pas tout faire en 2 jours). Mais je peux vous dire que dès que mes yeux se sont posés sur ces montagnes somptueuses, j’ai instantanément regretté ce choix. J’ai envie de retourner en Écosse rien que pour pouvoir découvrir ce lieu et m’en imprégner. Mais lors de notre passage, les montagnes étaient complètement sous la brume, on n’en voyait même pas le sommet, donc je me dis que même si on avait eu le temps de s’arrêter ce jour-là, nous n’aurions sûrement pas vu grand chose au final (on se console comme on peut).

Sur la route qui nous mène vers le site emblématique de l’île, le Old Man of Storr, se trouve la cascade de Kilt Rock, plutôt photogénique. On y fait un passage éclair, surtout qu’un car se gare juste au moment où on arrive (car = afflux de touristes chinois dans mon esprit pleins de clichés). Juste le temps de s’approcher de la falaise, qui a la particularité d’être plissée comme un kilt donc, de jeter un œil à la cascade et de l’immortaliser avant l’invasion. On ne s’attarde pas.

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

On reprend la route mais impossible de trouver le parking du Old Man Of Storr sur le GPS. Et si on le loupe ??!! Ah ah, la bonne blague. Car impossible de louper le parking. Il est immense et des voitures sont garées partout. PARTOUT. Clairement, c’est le site le plus fréquenté que l’on ait visité depuis notre arrivée en Écosse.

Dès que je pose le regard sur le chemin qui nous attend, je sais que je vais souffrir. Je me suis renseignée pourtant, la petite randonnée est «facile». Mais quand on est pas très sportif, le facile se transforme vite en un truc qui se rapproche pour moi de l’ascension de l’Everest.

roadtrip ecosse ile de skye

Dès le départ, deux chemins s’offrent à nous. A gauche, plus long mais plus facile, à droite, plus court mais plus raide.

Comme l’amoureux privilégie le plus faible quota de marche en toutes circonstances (^^), il décide de prendre à droite. Bon. Ok. Je le suis. Et là, la torture commence. Autant je peux marcher des heures et j’adore ça, autant je suis nulle pour grimper ! Je suis de suite essoufflée et j’ai l’impression de ne pas avancer.

Malgré tout, on arrive à la croisée des deux chemins en une trentaine de minutes. Devant nous, se dresse le fameux Old Man of Storr et le petit chemin qui serpente à pic permettant de se hisser au pied du fameux rocher, emblème énigmatique de l’île de Skye.

Je suis crevée, je crache mes poumons, mais la vue est à couper le souffle. Vraiment. Devant moi, un pic rocheux qui se détache dans la brume (oui car il fallait bien que le temps se gâte un peu). On croirait clairement l’entrée de la Montagne du Destin (oui, encore). C’est très très impressionnant. L’atmosphère est incroyable. On se tâte à monter au pied du rocher puis on se dit qu’on aura une meilleure vue sur la colline d’en face (et mes jambes disent merci).

Ce site est vraiment incroyable, c’est pour moi le plus beau de tout ce qu’on a pu voir sur Skye. On reste là, assis sur un rocher face à ce vieux monsieur, à regarder la brume passer, l’entourer puis le libérer pour mieux revenir l’encercler quelques minutes plus tard. Comme à chaque fois, on préfère rester un peu à l’écart, là où il n’y a personne.

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

Avec le recul je me dit que c’est dommage, j’aurai bien aimé pousser un peu et me faire violence, histoire d’aller toucher ce gros cailloux. A ses pieds, on doit se sentir comme dans les entrailles de la Terre.

Encore une bonne raison de revenir.

Notre itinéraire sur l’île de Skye

J’espère que ce second volet retraçant notre périple sur l’île de Skye vous aura plu. Et si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser en commentaire !

 

Retrouvez tous les articles détaillés de notre road trip en Écosse par ici :

 

Et si comme moi, vous adorez Pinterest, n’hésitez pas à épingler cet article pour le garder sous le coude ! Et bien sûr vous pouvez me suivre sur mon compte Pinterest Escapades etc.

roadtrip ecosse ile de skye

roadtrip ecosse ile de skye

 

14 commentaires

Itineramagica

Superbe article sincère. Malgré tes déceptions, sache que tes photos sont superbes et que tu n’entaches Pas mon envie de découvrir Skye – au contraire !

    Celia

    Merci Ariane et tant mieux ! Ce ne sont pas tellement des déceptions, plus des regrets mais qui donnent envie d’y retourner 🙂

samsha

Tellement beau et mystérieux! J’adore

    Celia

    Merci ! Oui l’Écosse est vraiment un pays mystérieux, la brume, souvent présente y joue pour beaucoup !

Violaine

Arff, parfois on s’imagine tellement un lieu qu’on est un peu déçu même si c’est joli ! En tout cas, l’article est superbe ! Des montagnes, des cascades, des falaises, des gros cailloux, du vert partout et de la brume qui nappe le paysage… je signe tout de suite ! 😉

    Celia

    Oui, même si la déception reste modérée. Mais c’est vrai que moi qui adore tout regarder avant de partir en voyage, je commence à me dire qu’il faudrait peut-être que j’en sache moins sur les destinations pour éviter ce genre de déconvenue !

Rose Citron

Ahah, on sent dans ton récit que tu as été très agacée de tous les touristes!!! C’est dommage que tu n’est pas été jusqu’au phare de Neist Point, il est vraiment chouette à voir, une partie est abandonnée, on peut s’imaginer plein d’histoire de fantomes ou autres !
Comme toi, j’avais été presque déçue des Fairy pool, à force de voir des photos salement retouchées sur internet, je m’attendais vraiment à des eaux turquoises^^

    Celia

    Ahah, pas vraiment agacée mais quand t’es dans des grands espaces, je trouve ça dingue que les gens viennent se coller à toi alors qu’ils peuvent aller n’importe où ailleurs ! Bref, c’était quand même cool et les Fairy Pool c’est chouette mais c’est vrai que les photos que l’on voit sur Internet doivent être retouchée (ou alors c’est très dépendant du temps et du soleil ?).

      Rose Citron

      Mouais, je crois que c’est bien retouché quand même ^^

traveling brunette

Mon chéri qui a adoré l’Ecosse et voudrait que j’y retourne avec lui. Nous devions y aller cette année mais trouvions qu’une semaine c’était trop frustrant donc on réfléchit (on ne sait pas trop bien à quoi mais on réfléchit :). Grâce à toi, je découvre ce pays qui me semble en effet magnifique (je crains cependant le froid..et la pluie…), la lumière y semble superbe et on dirait qu’il n’y a pas trop de touristes en plus. J’irais sans doute un jour et tes articles me seront bien utiles !

traveling brunette

Lorsque je dis pas trop de touristes, je veux dire moins que les destinations méditerranéennes…(j’ai été traumatisée par la côte amalfitaine !).

    Celia

    Alors je te confirme que ça n’a rien à voir avec la côte Amalfitaine 🙂 Sur les spots connus il y a du monde mais ça reste très supportable et tu peux facilement t’éloigner et te retrouver seul au monde. Sans parler des spots où t’es vraiment tout seul ! Pour le coup c’est appréciable ce genre de destination.
    Après, le froid et la pluie c’est un autre sujet. En août on a pas eu du tout froid, mais on a eu de la pluie. Je crois que le meilleur moment c’est mai, juin. Et c’est vrai que une semaine c’est un peu court, j’aurai aimé y rester plus longtemps pour courir un peu moins et voir encore plus de chose ! 🙂

Betty

Superbe ! Une destination qu’il va falloir découvrir de toute urgence…
Et cette cascade qui se jette dans l’océan ❤

    Celia

    Ah oui, connaissant vos goûts, l’Écosse ne peut que vous plaire 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.