Menu

Édimbourg – Un week-end entre histoire et magie

Édimbourg.

Tes petites ruelles sombres, tes « closes » où l’on aime se perdre, tes bâtiments noircis par le temps, sortis d’une autre époque, ton château, ton célèbre Royal Mile, ton palais, tes collines, que dis-je, tes montagnes, la fraîcheur de tes jardins, tes cerisiers en fleurs, tes maisons bien alignées les unes à côté des autres avec leurs perrons un peu trop parfaits, tes jolis cimetières qui ne font même pas peur, tes petits villages cachés dans la ville, ton tartan omniprésent, symbole d’une culture ancrée dans ta peau, tes légendes et ton histoire. Le tout saupoudré d’une pincée de magie.

Édimbourg, cela faisait longtemps que j’avais envie de venir te voir. J’en mourrais d’envie. Et maintenant que c’est chose faite, je ne rêve que de revenir ♥

J’ai choisi de vous présenter cet article plus à la manière d’un « city-guide » en vous parlant de tous les lieux que j’ai aimé lors de mon week-end, et je réserverai plutôt les carnets de voyage au jour le jour pour des séjours plus longs. J’espère que cela vous plaira tout de même (dites-moi tout en commentaire :)).

Le centre historique d’Édimbourg : faire un saut dans le passé dans Old Town

Le centre d’Édimbourg est découpé en deux grande partie : Old Town et New Town. La vieille ville et la nouvelle ville. Quoi de mieux que de commencer par arpenter la vieille ville médiévale pour découvrir le visage historique d’Édimbourg ? Car ici, on sent tout de suite que la ville fait partie de l’Histoire avec un grand H, on sent le passé nous effleurer à chaque coin de rue. Et ça, c’est vraiment chouette.

OLD TOWN ET LE ROYAL MILE

Se balader dans la vieille ville d’Édimbourg, c’est comme remonter le temps. Des ruelles étroites, des vieilles pierres, un air de cornemuse qui résonne au loin, il n’en faut pas plus pour se retrouver transporté quelques centaines d’années en arrière. Et si comme moi vous êtes fans de Harry Potter et/ou (mais les deux c’est mieux) de Outlander, il ne vous faudra que quelques secondes pour vous imaginer au cœur de la saga.

La rue principale de Old Town est le fameux « Royal Mile ». Il s’agit en réalité du petit surnom donné à la succession de plusieurs rues permettant de se rendre du château d’Édimbourg jusqu’au Palais de Holyrood. La distance entre ces 2 bâtiments royaux emblématiques de la ville étant, je vous le donne dans le mille (#jeudemotpourri), d’un mile anglais (environ 1,6 km pour ceux qui se poseraient la question), le surnom était facile à trouver.

Le long de cette rue, vous trouverez de nombreuses boutiques (allant de la petite boutique de souvenirs à la belle boutique de cachemire écossais), des restaurants, des joueurs de cornemuse, des églises, des musées et j’en passe. Nous avons même eu la chance de tomber sur le tournage du prochain Avengers ! Mais nous n’avons croisé ni Robert, ni Benedict, ni Jeremy, ni Scarlett, ni personne en fait. Dommage.

Mais Old Town ce n’est pas que le Royal Mile, loin de là. Pour découvrir la ville, n’hésitez pas à vous enfoncer dans les « closes », ces petites ruelles qui partent du Royal Mile et à vous laisser emporter par l’ambiance des lieux. C’est là que vous sentirez tout le poids de l’Histoire qui règne sur la ville.

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

EDINBURGH CASTLE

J’en avais entendu parler mais j’attendais de le voir pour le croire. Le château d’Édimbourg aurait inspiré J.K. Rowling pour la célèbre école de sorcellerie de Poudlard. Mythe ou réalité ? Force est de constater qu’il y a vraiment un air de ressemblance entre les deux (je vous laisse relire mon article sur les studios Harry Potter de Londres et revoir les photos de la maquette de Poudlard pour faire la comparaison).

Qu’on soit fan ou non de Harry Potter, le château en impose. Il surplombe la ville, comme taillé directement dans le sommet d’un gros rocher (en réalité, il s’agit d’un vieux volcan éteint).

Véritable forteresse militaire, ancienne demeure royale, le château est aujourd’hui ouvert au public et c’est un des lieux les plus célèbres d’Écosse. Nous n’avons malheureusement pas eu le temps de le visiter car il faut compter plusieurs heures pour la visite mais j’aimerais vraiment pouvoir y retourner.

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

PALACE OF HOLYROODHOUSE

illustration Edimbourg

Le Palais de Holyrood est la résidence officielle des rois et des reines d’Écosse depuis le 15ème siècle. Il est toujours utilisé de nos jours par la reine Elisabeth II et les membres de la famille royale lors de leurs séjours en Écosse.

Pour avoir la meilleure vue sur le palais, il faudra grimper un peu, mais cela en vaut la peine ! Le Palais se révèlera alors dans toute sa splendeur et vous pourrez ainsi observer Holyrood Abbey, une abbaye complétement en ruine qui jouxte l’arrière du Palais.

Vous pouvez également visiter le Palais qui est ouvert au public lorsque la Reine ou aucun autre membre de la famille royale ne s’y trouve (n’espérez pas vous retrouvez nez à nez avec Harry !).

edimbourg weekend

edimbourg weekend

Sur les traces d’Harry Potter dans Old Town

Les fans d’Harry Potter seront, comme moi, ravis de visiter Édimbourg pour retrouver l’atmosphère un peu mystique de la saga. Et oui, J.K. Rowling ayant écrit Harry Potter à Édimbourg, elle s’est inspirée de plusieurs lieux de la ville dont on retrouve trace dans les différents livres. Outre le château qui ressemble étrangement à Poudlard, je vais vous parler de deux autres lieux à ne pas manquer pour les vrais Potterhead !

Bien sûr, vous pouvez aussi aller prendre le thé à The Elephant House, le café le plus célèbre où elle aimait écrire à ses débuts, ou bien prendre une suite au Balmoral, l’hôtel de luxe d’Édimbourg où elle aurait écrit le dernier tome …

VICTORIA STREET ET COCKBURN STREET

illustration Edimbourg

Non loin du château, se trouve la charmante petite rue Victoria Street. Petites échoppes colorées, collées les unes contre les autres, ça ne vous rappelle rien ? Et oui, c’est cette rue qui aurait inspirée le fameux chemin de traverse ! Et pour couronner le tout, il y a dans cette rue une petite boutique de décoration so cute, qui reprend un peu l’univers d’Harry Potter : Museum Context. Attention, craquage en vue !

L’amoureux n’ayant absolument pas suivi l’organisation de ce week-end (comme d’habitude j’ai envie de dire ;)), il ne savait pas du tout que nous allions voir cette rue, mais sa première réaction a été de me dire « On dirait le chemin de traverse, non ? ». Comme quoi …

Mais comme tout ne peux pas être aussi facile, il existe une seconde rue dans Old Town, Cockburn Street, dont on dit qu’elle aurait également inspiré le chemin de traverse. Et comme par hasard, il y a également une boutique Museum Context qui s’y est installée … Tout ça me semble un peu trop louche si vous voulez mon avis …

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

GREYFRIARS KIRKYARD

illustration Edimbourg

Alors là, je vous vois venir. Vous commencez à vous dire que je suis folle, que je veux vous envoyer vous balader tranquillement dans un cimetière. Et bien oui. Enfin non, je ne suis pas folle, mais oui je veux vous faire aller dans un cimetière !

Je suis la première à être effrayée par les cimetières et je déteste y aller. Enfin en France. Car en Écosse, les cimetières sont très différents. Enfin du moins les vieux cimetières (j’avoue que je n’en ai pas visité de récents).

En Écosse, point d’allées de graviers et de tombes en marbre tristounettes. En Écosse, il y a de la pelouse, beaucoup d’arbres et de fleurs. On dirait presque des jardins. D’ailleurs, beaucoup d’écossais s’y promènent comme on le ferait dans un jardin classique.

Des stèles d’un autre âge surgissant de terre un peu partout, des inscriptions à moitié effacées, des histoires de fantômes à gogo, les cimetières à Édimbourg sont légion et font partis du folklore, ils se doivent d’être visités !

Celui de Greyfriars sort du lot pour plusieurs raisons donc si vous ne deviez en voir qu’un seul, je vous conseille fortement celui-ci.

Tout d’abord, vous vous en doutez, il y a un lien avec Harry Potter sinon je ne vous en parlerais pas ici. Le café The Elephant House dont je vous parlais plus tôt est situé non loin du cimetière et on raconte que J.K. Rowling aimait venir s’y balader lorsqu’elle écrivait Harry Potter. Alors il faut chercher, mais en cherchant bien, vous trouverez ici une stèle au nom de McGonagall, là une autre édifiée pour feu M. Thomas Riddell … Alors oui, l’orthographe n’est pas identique mais vous voyez où je veux en venir ? Elle aurait tout simplement utilisé les noms de certains résidents des lieux pour ses personnages ! Astucieux non ?

Ensuite, il a la réputation, en toute simplicité, d’être le cimetière le plus hanté d’Édimbourg voire du monde ! Pour faire court, le cimetière a été construit sur une ancienne prison où de nombreux prisonniers furent persécutés par un certain Sir George Mackenzie (surnommé Bloody Mackenzie) au 17ème siècle (bonjour les raccourcis, pardon pour les amateurs d’Histoire). A sa mort, il fut inhumé dans un petit mausolée non loin de la partie du cimetière ayant servi de prison. La légende raconte qu’en 1999, un vagabond chercha refuge dans le cimetière et entra dans le mausolée de Bloody Mackenzie. Comme vous vous en doutez, son esprit s’en est échappé et il est retourné hanter les lieux de l’ancienne prison. Depuis, tellement de phénomènes étranges ont été rapportés dans cette partie du cimetière, qu’elle a tout simplement été fermée ! On ne peut la visiter qu’avec un guide lors d’excursions spéciales. Voilà voilà.

Dernière histoire sur les lieux, un peu plus mignonne cette fois, celle de Greyfriars Bobby. En 1758, un certain John Gray fut enterré au cimetière de Greyfriars. Son petit chien, Bobby, était tellement attaché à lui qu’il resta couché sur sa tombe chaque jour, qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente, durant 14 ans, jusqu’à sa mort. Il fut alors enterré à l’entrée du cimetière, non loin de son maître. On raconte également, que ce petit chien allait tous les jours au pub situé à côté de Greyfriars où les propriétaires le nourrissaient. Le pub porte aujourd’hui le nom de Greyfriars Bobby et une petite statue de Bobby a été érigée en face. Mignon non ?

Alors, convaincus ?

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

New Town, une nouvelle ville pas si nouvelle !

Édimbourg, la ville aux deux visages ? C’est ce que vous vous direz à coup sûr après avoir découvert New Town.

En réalité, cette « nouvelle ville » n’est pas si récente puisque sa construction a débutée au 18ème siècle. A cette époque, Édimbourg voulait attirer de riches propriétaires et la population se sentait un peu à l’étroit dans Old Town.

Une nouvelle ville à l’architecture géorgienne a donc été imaginée, très harmonieuse avec ses grandes rues quadrillées, à l’opposé de l’architecture de Old Town, avec de grands espaces verts permettant à la ville de respirer. C’est aujourd’hui un des plus beaux exemples d’architecture néoclassique du monde.

Comme Old Town, elle est classée au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1995.

PRINCES STREET, PRINCES STREET GARDENS ET THE SCOTT MONUMENT

illustration Edimbourg

Princes Street est à New Town ce que le Royal Mile est à Old Town. C’est la rue principale de la nouvelle ville où vous trouverez toutes les boutiques et grands magasins pour les aficionados des séances de shopping effrénées.

Les Princes Street Gardens sont pour moi le parfait exemple d’un poumon vert au cœur d’une grande ville. Ils sont immenses, très fleuris et tellement agréables ! Longeant Princes Street, ce sont eux qui séparent Old Town et New Town. Je ne peux que vous conseiller d’aller y faire un petit tour.

Enfin, sur Princes Street, n’oubliez pas de contempler le Scott Monument, monument néogothique érigé à la gloire de Sir Walter Scott, le grand écrivain écossais. Les personnages de ses romans sont sculptés sur le monument et une statue de l’écrivain trône en son centre. Comme la plupart des monuments de la ville, il est recouvert d’une couche de poussière noire qui donne cet aspect un peu sale. Il faut savoir que la ville a souhaité le nettoyer mais la pierre avec laquelle il a été construit est tellement friable qu’ils y ont renoncé de peur de l’endommager.

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

NEW TOWN ET CIRCUS LANE

illustration Edimbourg

Pour moi, New Town se rapproche beaucoup de Londres. De grandes artères très commerçantes avec leurs boutiques et restaurants branchés qui côtoient de jolies rues avec leurs maisons identiques bien alignées et leurs perrons fleuris. On y trouve également des petites rues très calmes qui ressemblent aux « mews » londoniennes ainsi que des jardins partagés, fermés à clé mais dans lesquels on rêve de venir se poser, pour rêvasser sur un banc.

La plus jolie des rues de New Town est sans conteste Circus Lane, une petite rue circulaire bordée de maisons en pierre, où l’on sent que les propriétaires apportent un soin particulier à sa mise en valeur. Portes de garage colorées (les portes violettes ♥ ♥ ♥), jardinières de fleurs, arbustes bien taillés, plantes grimpantes, il fait bon traverser cette rue dans laquelle on se sent plus comme dans un petit village que dans une grande ville et encore moins une capitale.

C’est décidé, si je dois habiter à Édimbourg, se sera ici ! (ok j’ai pas regardé les prix, à mon avis ce doit être une des rues les plus chères de la ville, la paix et la tranquillité, ça se paye en général ^^)

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

Prendre de la hauteur pour découvrir Édimbourg

Ce que je préfère quand je visite une nouvelle ville, c’est prendre de la hauteur pour pouvoir la juger dans son ensemble, en voir ses contours que l’on devine à peine vus d’en bas et en prendre la totale mesure.

A Édimbourg, vous avez le choix, il existe plusieurs points de vues absolument parfaits pour cela.

CALTON HILL

illustration Edimbourg

Notre hôtel étant situé au pied de la colline de Calton Hill, c’est le premier endroit où je me suis rendue, fraîchement arrivée à Édimbourg. Elle est située à l’extrémité Est de New Town, à la frontière avec Old Town.

Il suffit de grimper quelques marches bordées de genêts d’un jaune éclatant pour arriver au sommet de Calton Hill.

Non, vous ne rêvez pas, on est bien toujours en Écosse et pas en Grèce. Sur Calton Hill, se dresse le Monument National d’Écosse, un monument construit sur le modèle du Parthénon d’Athènes et érigé à la mémoire des soldats et marins écossais qui sont morts durant les guerres napoléoniennes. Et ce n’est pas le seul clin d’œil à la Grèce par ici.

D’ici, la vue sur les toits de la ville est magique. A ma droite, je devine la mer qui se perd dans l’horizon. Derrière moi, c’est la vue sur Arthur’s Seat qui accapare mon regard. L’Écosse dans toute sa splendeur. Du vert, jaune, des montagnes. C’est d’ailleurs ici que j’ai pris la décision de gravir Arthur’s Seat le lendemain matin.

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

ARTHUR’S SEAT

illustration Edimbourg

Arthur’s Seat est la colline la plus haute d’Édimbourg, culminant à 251 mètres d’altitude. Elle fait partie de Holyrood Park, le parc entourant le Palais de Holyrood.

Je m’étais déjà fait la réflexion lors de notre voyage en Norvège en février dernier, et plus précisément lors de notre visite de la jolie Bergen, mais je le redis ici, je trouve ça véritablement merveilleux de pouvoir avoir un espace vert aussi important au cœur de la ville. Comme les Édimbourgeois ont de la chance de pouvoir fuir la ville quand ils le veulent en seulement quelques minutes ! Je crois que si j’habitais là-bas, ce serait ma promenade du week-end. Tous les week-ends. (non je ne suis pas excessive ^^)

Il y a plusieurs accès pour grimper Arthur’s Seat et évidemment, nous avons choisi le plus difficile, au départ du Palais de Holyrood, via The Radical Road (le nom aurait dû nous mettre la puce à l’oreille !).

Cela commence fort dès le départ, le chemin est à pic, les mollets souffrent, le vent manque de nous déséquilibrer plusieurs fois, mais on tient bon. Cela vaut le coup car, dès les premiers mètres avalés, la vue commence à devenir plutôt sympa. Le Palais de Holyrood, Calton Hill, New Town … Tout paraît déjà si petit de là-haut.

Des panneaux nous rappellent de faire attention, des éboulements de roches peuvent survenir à tout moment. On contourne la colline, elle paraît ne jamais finir. On escalade quelques rochers, on longe des falaises, et finalement, on arrive sur une plaine, au milieu de Holyrood Park. Victoire.

Heu, enfin pas tout à fait, car devant nous se dresse le point le plus haut de Arthur’s Seat et il nous reste quelques mètres à parcourir pour l’atteindre. Mais la montée semble rude et on voit plusieurs personnes chuter sur le chemin.

La vue est déjà pas mal d’ici, non ? De toute façon, on n’a plus beaucoup de temps devant nous, on décide donc de traverser la plaine pour rejoindre notre point de départ. Tant pis pour la gloire de dire qu’on est monté tout en haut de la colline.

On longe à nouveau les falaises, mais cette fois-ci d’en haut et la vue est spectaculaire. Devant nous, Édimbourg s’étend à nos pieds et on se rend compte que finalement, la ville est plutôt étendue. Je reconnais le château au loin, l’horloge de l’hôtel Balmoral, Calton Hill.

Derrière moi, la vue est tout aussi belle : des sommets recouverts de genêts, un loch en contre-bas, des herbes folles qui tanguent avec le vent qui souffle sacrément fort. L’image parfaite que j’avais de l’Écosse est là devant moi. Le vent en plus.

Au final, nous aurons bouclé notre petite randonnée en environ 1h30 et je suis vraiment contente de l’avoir faite, pour moi, c’est un des endroits incontournables de la ville.

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

Se mettre au vert

Si la grimpette ce n’est pas trop votre truc, il y a plein d’autres endroits pour se mettre un peu au vert à Édimbourg. La ville m’a charmée de multiples façons et l’une d’entre elle est la place qu’occupe la verdure dans le centre. Entre les jardins de Princes Street, Calton Hill, Arthur’s Seat et même les cimetières, Édimbourg est une ville dans laquelle on ne se sent pas oppressé, où l’on a envie de prendre son temps et de profiter de la nature qui nous entoure.

Si vous aussi vous aimez fuir de temps en temps l’effervescence de la ville et vous retrouver en pleine nature à deux pas du centre ville, je vous propose la jolie balade le long du Water of Leith, la rivière principale d’Édimbourg, qui vous mènera directement à Dean Village.

Je vous montre ?

WATER OF LEITH

illustration Edimbourg

Les berges du Water of Leith ont été aménagées en une jolie promenade bucolique affectionnée des Édimbourgeois. Si vous voulez la faire en entier, sachez qu’elle démarre à Balerno et vous emmènera jusqu’à Leith sur 12 miles. Pour ma part, je me suis contenté d’un petit bout, l’empruntant depuis Stockbridge (juste à côté de Circus Lane), jusqu’à Dean Village, pour un petit quart d’heure de marche.

Une fois encore, j’ai éprouvé ce sentiment d’être en pleine nature alors que je venais à peine de quitter la civilisation et le bruit tonitruant des voitures résonnant sur l’asphalte. Quel havre de paix ! Contrairement aux autres jardins de la ville, qui ressemblent à s’y méprendre aux jardins anglais bien aménagés, où rien de dépasse, ici, la nature semble avoir repris ses droits, les arbres et les plantes poussant à profusion, dans un joli capharnaüm. Ça change !

Autour de moi, des mamans papotent en poussant leurs bambins confortablement installés dans leurs poussettes, des couples se promènent, des amis gloussent. Autour de moi, il y a la vie. Et c’est tellement agréable !

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

DEAN VILLAGE

illustration Edimbourg

Après une quinzaine de minutes de marche le long du Water of Leith, j’arrive à Dean Village, un ancien charmant petit village de meunier, aujourd’hui rattaché à Édimbourg.

Ici, le calme est le maître mot puisqu’il s’agit d’une zone entièrement résidentielle, sans commerce, ni pub ! Encore un petit havre de paix en plein cœur de la ville.

Le tour de ce village pittoresque est assez rapide, je m’attarde un peu sur le petit pont qui enjambe Water of Leith ainsi que dans le Well Court, une étrange cour carrée entourée de hauts bâtiments en gré rouge surplombés d’une tour, et au centre de laquelle des filaments sont tendus… J’avoue que je n’ai pas trop compris à quoi servait ces fils et même en faisant des recherches, je n’ai rien trouvé sur le sujet. Donc si quelqu’un a des infos, je suis preneuse :)!

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

edimbourg weekend

Week-end à Édimbourg : la petite carte

Et pour vous permettre de retrouver facilement tous les lieux dont je vous parle dans l’article, je vous ai créé une petite carte qui résume tout ça. N’hésitez pas à cliquer sur les gouttes vertes !

 

Édimbourg est une ville magique, à multiples facettes, à mi chemin entre tradition et modernité, où l’on passe du tourbillon d’une capitale au calme des quartiers résidentiels, du dédale des ruelles médiévales aux grandes avenues géorgiennes, où l’on peut partir randonner à 5 minutes du centre ville ou se perdre en pleine nature sur le bord du Water of Leith.

Bien sûr, je n’ai pas eu le temps de découvrir toutes les merveilles que recèle cette ville en un week-end, j’aurai aimé me rendre dans les jardins botaniques, découvrir les rues souterraines cachées sous Old Town, visiter le Musée National d’Écosse … Mais cela me donnera une bonne occasion d’y revenir !

Et si vous souhaitez avoir encore plus d’informations sur Édimbourg, je vous conseille le blog de Sophie, qui a l’incroyable chance d’y vivre.

 

Et vous, vous connaissez Édimbourg ? Vous avez d’autres endroits à me recommander ? Dites-moi tout !

 

Et si comme moi, vous adorez Pinterest, n’hésitez pas à épingler cet article pour le garder sous le coude ! Et bien sûr vous pouvez me suivre par ici.

weekend edimbourg pinterest

weekend edimbourg pinterest

28 commentaires

Alice

Qu’il est chouette ton article, ça fait du bien de revoir tous ces lieux sous un autre regard, le point vue sur Dean Village est canon de ce côté-ci ! D’ailleurs, ce sont simplement des fils à linge dans Well Court (https://goo.gl/aHxGRk) 😉 Effectivement, c’est assez bizarre lorsqu’il n’y a rien ! Tes photos de l’Arthur’s Seat sont canons, j’ai envie d’enfiler mes chaussures de rando et d’y retourner illico !!

    Celia

    Oh merci Alice, ça me touche que mon article t’ai plu, surtout après le tien qui est vraiment top ! J’avais bien pensé aux fils à linge mais ça paraissait trop surréaliste pour être si simple ! Merci pour l’info 😉

Sophie

Magnifique article ! J’adore voir ma ville d’adoption à travers les yeux des autres. Bravo, bravo !
Moi, j’aurai choisi Georges Street pour représenter le Royal Mile de New Town (parce que Princes Street est la rue que j’aime le moins d’Edimbourg) Mais ce n’est que mon avis 🙂
xxx

    Celia

    Merci merci 🙂 ! Tes compliments me vont droit au cœur.
    Et je te fais entièrement confiance pour Georges Street, tu connais mieux la ville que moi 😉

samsha

Merci pour ce super article!! Depuis le temps que je veux passer un week-end à Edimbourg il va falloir que je me décide 😉

    Celia

    Ah oui, il faut y aller, tu ne seras pas déçue, la ville est tellement jolie <3

Tatiana

J’adore le format de ton article ! Ça rend la visite plus personnelle😊 je ne connais pas Edimbourg mais tes photos donnent envie de la découvrir ! PS : je suis aussi une fan de Harry 😉

    Celia

    Merci beaucoup 🙂
    Si tu es fan d’Harry toi aussi, il faut que tu ailles en Écosse ! D’ailleurs j’y retourne cet été, dans les Highlands cette fois, et je compte bien aller voir certains lieux de tournage ! Mais je vous raconterai 🙂

Mordue de voyages

Tu décris tellement bien l’atmosphère que j’avais ressentie dans cette ville! *-*
As-tu vu le Parlement? J’étais tombée amoureuse de ce lieu, je l’avais d’ailleurs visité. C’était gratuit mais je ne sais pas si c’est encore possible de la visiter.

J’étais allée tout en haut de Arthur’s Seat. C’est superbe. Mais vraiment. Waw. Et même qu’on gars jouait de la cornemuse en haut. ^^

    Celia

    Merci 🙂
    Le Parlement c’est le bâtiment moderne en face de Holyrood ? Si oui, je suis passée devant mais pas visité non. A rajouter sur ma liste pour une prochaine visite !
    Ça devait être incroyable de la cornemuse en haut de Arthur’s Seat ! Je suis jalouse !!!

Stephanie

OMG j’ai dévoré ça comme un livre d’Harry Potter, d’une traite ! Ca m’a rappelé tellement de souvenirs ! Edimbourg je le vois encore comme une ville où je suis touriste mais en même temps que je connais si bien et où je me sens si bien que c’est comme la maison (bien que ça fait longtemps que je n’y suis pas retournée). C’est bizarre quand je vois des photos ou des articles sur Edimbourg j’ai presque du mal à regarder parce que d’un côté j’adore et d’un autre ça me fait un peu mal au coeur 🙂 C’est bête hein !

    Celia

    Merci Stéphanie, contente que ça t’ai plu 🙂 Je comprends ce que tu ressens, ça me fait un peu la même chose avec l’Islande, tellement contente de voir des photos et aussi tellement triste (et jalouse 😉 ) car je voudrais tant y retourner. En tout cas ton commentaire m’a vraiment fait plaisir 🙂

Violaine

Super article, hyper complet ! Et de jolies photos qui font rêver !

    Celia

    Merci beaucoup Violaine 🙂 Contente que l’article t’ai plu !

Lili de Jolis Voyage

Ma ville préférée en Ecosse (bon la seule que je connais certes mais un vrai coup de cœur !). Je me verrais bien y vivre.

    Celia

    Moi aussi, comme Londres, c’est une ville où je me vois tout à fait 🙂

Jeune et Affamée

Ca a l’air magnifique comme ville. Il faudra que j’y aille un de ces jours. Très bel article, ça donne envie !

    Celia

    Merci 🙂
    Je confirme c’est une très jolie ville et très agréable. Si tu as l’occasion, n’hésites pas !

Un couple en vadrouille

Ah ouais ! C’est super surprenant comment elle s’en est inspirée 😱

Très belle article et merci pour les infos

    Celia

    Merci, contente que les infos Potteresque vous ai plu ! 🙂

Itineramagica

Énorme coup de cœur pour cet article magnifique qui me donne TELLEMENT envie d’y retourner ! HP forever 💜

    Celia

    Merci Ariane <3
    Et oui, HP forever !!!!!

ingrid

J’ai adoré Edimbourg même avec son vent, sa pluie, l’averse qu’on a pris en tentant d’aller voir Arthur’s seat. C’est une ambiance tellement magique surtout à la période des marchés de noël ! Et on ressent toute l’ambiance de la ville à travers ton article ! Vraiment super !

    Celia

    Oh merci beaucoup, ton commentaire me touche ! Je suis ravie si tu t’y retrouves avec mon article 🙂 Que Édimbourg doit être belle à Noël !

Juliette

Quel chouette article ! Ça donne super envie de partir un long week-end découvrir Edinburgh ! Je n’y ai passé que deux heures, quel gâchis ^^

    Celia

    Merci Juliette 🙂
    Oui, Édimbourg vaut le coup de s’y arrêter 2-3 jours voir plus si tu aimes prendre ton temps ! En tous cas, la ville est superbe si tu aimes l’ambiance un peu médiévale et la nature.

Itinera Magica

Je viens ENCORE de relire cet article :p vraiment je l’adore !

    Celia

    Ahah, merci Ariane, ça me touche beaucoup de savoir qu’un de mes articles te plait autant 🙂

Laisser un commentaire