Menu

Cabo da Roca et Nazaré – La côte Ouest du Portugal

Contrairement à notre premier séjour à Lisbonne où nous étions partis en amoureux, notre deuxième séjour a été réalisé avec un groupe d’amis. Un groupe assez conséquent puisque nous étions tout de même seize. Comme ce n’est pas moi nous qui organisions le voyage, pas de droit de regard sur les activités du week-end (même si au final on a eu pas mal de temps libre, ce qui m’a permis de visiter enfin le monastère des Hiéronymites à Belém et le jardin botanique de Lisbonne).

C’est comme ça que nous nous sommes retrouvés, une après-midi de septembre, dans un car loué spécialement pour l’occasion, en direction de la côte Ouest du Portugal.

Cabo da Roca, le bout de l’Europe

Premier arrêt de notre périple, Cabo da Roca, le point le plus occidental du continent européen. Et oui, rien que ça. Du coup, quand on nous a annoncé notre destination du jour, j’étais plutôt contente de pouvoir aller en bord de mer et de voir « le bout de l’Europe ».

Comptez entre 45 minutes et 1h15 pour vous y rendre depuis Lisbonne, selon le véhicule et la circulation (et pour ceux qui n’auraient pas suivi, je rappelle que nous, nous étions en car…). Mais le jeu en vaut clairement la chandelle car le cap de Roca (en français) est vraiment magnifique.

Il est situé dans le parc naturel de Sintra – Cascais et la route pour s’y rendre est déjà un beau voyage en elle-même.

En arrivant, j’ai été vraiment surprise par le nombre de touristes présents sur les lieux car je n’avais pas l’impression que c’était un endroit très connu mais il était pourtant bondé de monde.

Sur place, un joli phare rouge et blanc nous attend, ainsi qu’une stèle érigée pour marquer ce bout de l’Europe avec une citation bien pensée du fameux poète Camões (vous savez, celui qui a raconté les aventures de Vasco de Gama et qui repose dans l’église Santa Maria à Belém, aux côtés de l’explorateur) : « Aqui, onde a terra se acaba e o mar se começa … » qui pourrait se traduire par « Ici, où la terre finit et la mer commence… ».

Cabo da Roca

Cabo da Roca

Cabo da Roca

Cabo da Roca

Cabo da Roca

Cabo da Roca

Et c’est tout à fait ça. Vous ne viendrez pas à Cabo da Roca pour le (joli) phare, ni pour la stèle, mais pour les falaises, grandioses, la mer aux reflets turquoises, le vent qui s’engouffre dans les moindres recoins, la sensation, unique, d’être vraiment au bout du monde et de se dire que là, de l’autre côté de l’Océan, il y a juste les États-Unis.

Cabo da Roca

Cabo da Roca

Cabo da Roca

Cabo da Roca

Cabo da Roca

Le site n’est pas très grand, vous en ferez vite le tour (sauf si comme moi vous prenez des centaines de photos) mais un petit conseil, ne vous limitez pas aux falaises situées devant la stèle, continuez un peu sur la gauche et vous arriverez à un endroit un peu moins fréquenté et pourtant encore plus beau que celui où se massent les touristes.

Cabo da Roca

Cabo da Roca

Cabo da Roca

Cabo da Roca

Cabo da Roca

Cabo da Roca

Cabo da Roca

Cabo da Roca

Sur place, vous trouverez également un restaurant et un office de tourisme très fréquenté car c’est le seul endroit où vous trouverez des toilettes dans le coin. Par contre, et je n’avais jamais vu ça, les toilettes sont payantes et vous devez allez au guichet de l’OT payer pour que l’on vous donne un petit ticket à donner ensuite à la dame pipi … Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué, mais c’est bon à savoir !

Après être resté une bonne demi-heure sur place (mais je serai bien resté plus longtemps pour explorer un peu les alentours), nous remontons dans le car pour continuer notre route le long de la côte Ouest.

Nazaré

Nous conduisons maintenant en direction de Nazaré, ancien petit village de pêcheurs portugais, situé à environ 1h30 de Cabo da Roca (bien plus si vous êtes en car mais je vous passe les détails).

Je ne connaissais pas du tout cette ville et je vous avoue que son intérêt touristique et pourquoi nous nous y sommes rendu m’échappe encore un peu … Mais bon, puisqu’on nous y a amené, je vous fais visiter ?

Le car nous laisse non loin de la place de l’église de Nossa Senhora da Nazaré (Notre Dame de Nazaré), qui est la place principale du petit « noyau populationnel » de Sítio (dixit Wikipédia). Je ne savais même pas que cette expression existait ! Bref, en gros, Nazaré est composé de trois petits villages, Praia, Sítio et Pederneira.

Praia est la ville basse, ville récente construite sur la plage (d’ailleurs, « praia » veut dire plage en portugais, s’embêtent pas trop pour trouver les noms par là-bas !), qui s’est développée seulement au début du 19ème siècle, lorsque la mer a commencé à reculer permettant l’accès jusqu’alors impossible à la baie et que les attaques de pirates se firent moins redoutables. Praia est finalement assez connue, notamment dans le milieu de la glisse, puisque c’est un spot de surf international où a été surfé la vague la plus haute du monde (les vagues peuvent y atteindre jusqu’à 30 mètres !).

Ça doit être vraiment quelque chose à voir, ces vagues géantes, d’ailleurs de nombreux touristes viennent ici exprès pour ça, mais nous étions là un peu trop tôt puisqu’elles ne commencent à se former qu’à partir du mois de novembre.

Nazaré

Nazaré

Sítio et Pederneira sont quant à eux situés sur un promontoire rocheux, surplombant donc Praia, environ 118 mètres plus haut. Ces deux villages sont toutefois plutôt désertés par les habitants qui aujourd’hui préfèrent vivre dans la ville basse. Mais quelques irréductibles continuent néanmoins d’y habiter !

Sítio est un des lieux les plus visités, en raison de la légende de Notre Dame de Nazaré. Pour vous la faire courte, au 4ème siècle, un moine aurait rapporté dans le village, une statue de la Sainte Vierge provenant de Nazareth (d’où le nom donné au village). Bien plus tard, dans les années 1100, le châtelain du coin s’est mis en tête de poursuivre un cerf qui, pour s’échapper, se jeta du haut de la falaise. Son cheval étant bien lancé pour suivre le même chemin, il invoqua la Vierge qui arrêta le cheval et sauva le chevalier. Du coup, il lui fit construire une petite chapelle, la Chapelle de la Mémoire, qui se trouve au bord de la falaise, sur la place de Notre Dame de Nazaré. C’est donc un lieu important de pèlerinage.

Nazaré

Sinon, à Sítio, sur la place principale, à part cette petite mignonne chapelle, vous trouverez l’imposante Notre Dame de Nazaré, un petit kiosque assez charmant, le miradouro do Suberco d’où vous pourrez contempler Praia et la plage de Nazaré, un pilier commémorant la visite de Vasco de Gama qui est passé par ici à son retour d’Inde, quelques cafés et beaucoup d’habitantes en costume traditionnel (sept jupons colorés, ça doit pas être hyper pratique tout ça …) qui sont là pour vous vendre moult fruits secs sur leur petit stand de fortune (les figues sèches sont d’ailleurs très bonnes).

Et parait-il que si les hommes portent encore le costume de pêcheur traditionnel uniquement pour le folklore et pour faire plaisir aux touristes, les femmes sont quant à elles, tout le temps habillées comme cela …

Nazaré

Nazaré

Nazaré

Nazaré

Nazaré

Nazaré

Nazaré

Nazaré

Ce n’est pas que j’ai trouvé le site inintéressant, loin de là, et je regrette d’ailleurs que nous n’ayons pas pu y rester un peu plus longtemps pour faire le tour de la ville, mais à vrai dire je n’ai pas compris pourquoi nous avons été aussi loin de Lisbonne juste pour ça. Si vous devez faire une excursion sur une journée à partir de Lisbonne, je vous conseille plutôt de faire Sintra ou Cascais et bien sûr Cabo da Roca mais je ne pense pas que Nazaré vaille le coup de faire l’aller-retour sur la journée.

Bien sûr, si vous êtes en mode roadtrip et que vous longez toute la côte, alors là oui, arrêtez vous-y, surtout en hiver pour observer les vagues géantes.

La petite carte pour situer Cabo da Roca et Nazaré

 

Alors, qu’avez vous pensé de ces deux lieux de la côte Ouest du Portugal ? Les connaissiez vous ? Dites-moi tout !

10 commentaires

Cyrielle - The Wild Panda

Je n’ai encore jamais mis les pieds au Portugal mais évidemment tes articles me donnent envie d’y faire un tour très très vite.

    Celia

    Je te souhaite de pouvoir y aller c’est vraiment une jolie destination, pas très chère et super accessible depuis la France !

LadyMilonguera

Tes photos témoignent parfaitement de la beauté de cette côte…

    Celia

    Merci beaucoup, c’est vrai que cette côte est magnifique 🙂 !

Tiphaine

Magnifique ! Quelle côte sauvage ! Le phare au bout du monde, j’adore !

    Celia

    Moi aussi j’ai craqué sur le phare 🙂 ! Et c’est dingue de se dire qu’on est au bout d’un continent. J’ai déjà fait le bout de l’Afrique, là le bout de l’Europe à l’Ouest et en février je ferai le bout de l’Europe du Nord. Je me spécialise 😉

A way of travel

Magnifique !!! J’y pars mi-novembre, je me note tout ça 😀 !!!

    Celia

    Cool ! Et si d’ici là tu as des questions ou besoin de conseils, n’hésites pas 🙂

Stephanie

Magnifique ! Je garde ton article car après Lisbonne, le reste du Portugal m’attire beaucoup !

    Celia

    Merci 🙂 ! Lisbonne est une ville super agréable et c’est vrai que le Portugal en général à l’air top, surtout l’Algarve qui a l’air magnifique !

Laisser un commentaire