Menu

La dolce vita … à Capri

Parce que j’avais envie de voir les bougainvilliers accrochés aux façades des maisons, les maisons accrochées à flanc de montagne et les citronniers avec leurs fruits bien jaune.

Parce que j’avais envie de dolce vita, de farniente, de lambrusco bien frais en regardant la mer, d’entendre l’accent chantant des italiens et de faire semblant d’en être une moi-même.

Parce que j’avais envie de manger des pizzas, des vraies, et des pâtes à m’en faire exploser le ventre.

Parce que l’Italie et moi on a un truc. L’Italie, mon amoureux et moi on a un truc. Ce truc qui fait que vous vous sentez chez vous, là bas, à des milliers de kilomètres de votre maison. Peut-être nos racines italiennes qui ressortent ? Allez savoir, mais le fait est que nous adorons l’Italie et que pour toutes ces raisons, et bien d’autres, un beau jour du mois d’août, nous nous sommes envolés pour le sud de la « botte ».

Lors de ce séjour d’une petite semaine, nous avons visité quatre lieux emblématiques du sud italien : Naples, Pompéi, Capri et Positano. Aujourd’hui, j’ai choisi de vous emmener visiter l’île idyllique de Capri car, non, Capri ce ne sera jamais fini !

Capri est une petite île située au large de la baie de Naples, particulièrement réputée pour sa beauté, son charme méditerranéen mais également pour être le fief de célébrités et de « beautiful people » durant la saison estivale.

Vous pouvez rejoindre l’île depuis plusieurs villes italiennes : Naples, Sorrente, Amalfi, Positano ou encore Salerno. Ayant pris un hôtel pour quelques jours à Naples, c’est de celle-ci que nous avons pris le ferry, un matin, pour rejoindre Capri. Nous avons voyagé avec la compagnie SNAV, et pour information, la traversée dure entre 35 et 45 minutes (selon les bateaux, le sens, …) et vous en aurez pour une quarantaine d’euros pour un billet aller-retour.

Après une grosse demi-heure de traversée, le ferry nous dépose à Marina Grande, le port touristique et commercial de l’île. Le port est charmant, typiquement italien. Toutefois, les touristes y débarquant tous, nous choisissons de ne pas trop nous y attarder et filons directement prendre le funiculaire pour rejoindre la ville de Capri.

capri

capri

Capri, non ce n’est pas fini

Il faut savoir que l’île est assez petite (6 km de long sur 3 km de large) et on peux facilement la diviser en trois « secteurs » : Marina Grande, le port, la ville de Capri (la ville basse), très sophistiquée, et la ville d’Anacapri (la ville haute), plus authentique.

L’île étant assez montagneuse, vous devez prendre un funiculaire du port pour atteindre Capri (ou un taxi mais le funiculaire est plus typique et promet une vue magnifique sur le port) et ensuite un bus ou un taxi si vous souhaitez rejoindre Anacapri, située encore plus en hauteur.

Sortis du funiculaire, nous arrivons au cœur de la ville de Capri : la Piazza Umberto I, entourée de cafés très chics, d’une superbe tour de l’horloge et surtout … de très nombreux touristes ! Il est 10h30 du matin et la place est déjà noire de monde (bon ok, elle est minuscule, ça aide pas^^).

capri

capri

capri

Nous avions prévu de visiter les Giardiani di Augusto, les jardins d’Auguste, créé par l’empereur et qui offrent une vue magnifique sur les Faraglioni, trois pointes calcaire qui surgissent de la mer. Nous nous engouffrons donc dans les petites ruelles, essayant d’échapper à la foule et recherchant ces fameux jardins.

Nous traversons la ville, ses ruelles étroites, passant devant les boutiques de créateurs, les terrasses de café, les hôtels de luxe, … Les rues sont tellement petites qu’aucune voiture ne peux y passer. On arrive même à en trouver quelques unes désertes. Je reconnais que la ville est charmante et fait vraiment rêver. Mais y aller au mois d’août n’étais peut-être pas la meilleure des idées …

Nous atteignons enfin les jardins et profitons d’une vue magnifique sur la mer.

capri

capri

capri

capri

capri

Anacapri, la plus jolie

Nous décidons ensuite de retourner au centre ville et de dégoter un taxi pour monter à Anacapri. Les taxis sur l’île sont au top, le toit étant remplacé par une toile. On monte dans le taxi, et nous voici parti pour quelques minutes de bonheur, sur la route en lacet qui mène à la ville haute, les cheveux au vent et avec une vue splendide sur la côte et la mer. Pour le coup, la dolce vita se fait vraiment ressentir.

capri

A l’entrée d’Anacapri se trouve la villa San Michele di Axel Munthe, l’ancienne demeure du médecin suédois Axel Munthe, qui est un incontournable de l’île.

Nous décidons donc de la visiter. A l’intérieur, les pièces ont été laissé à l’état d’origine et regorgent de vestiges de l’époque romaine. Mais le vrai intérêt de la villa (enfin pour moi), se situe dans les jardins, magnifiques, regorgeant de statues et d’objets d’arts. Vous pouvez vous promener sous une succession de tonnelles, admirer les vues panoramiques des nombreuses terrasses, … Il y a même une petite chapelle au fond du jardin avec une loggia somptueuse, dans laquelle se trouve le célèbre « sphinx égyptien » (oui, moi non plus je ne le connaissais pas avant d’y aller).

capri

capri

capri

capri

capri

capri

capri

capri

Nous passons un bout de temps à errer dans ce jardin, plutôt épargné niveau touristes (mais nous y sommes allés vers midi, peut-être est-ce une heure creuse ?) et c’était vraiment très agréable.

Nous quittons ensuite les lieux pour rejoindre Anacapri.

J’ai adoré Anacapri. Ici, on peut vraiment s’éloigner de la foule, se perdre dans les ruelles où les maisons en pierre blanchies à la chaux nous éblouissent et se retrouver seul, dans un village très typique, charmant, et totalement authentique alors qu’à quelques mètres de là, les rues principales bouillonnent. C’est vraiment le moment que j’ai préféré.

capri

capri

capri

capri

C’est d’ailleurs ici que nous avons choisi de déjeuner, dans un petit restaurant paisible, à l’écart des touristes, mais que je vous recommande car on s’y est régalé : la Rondinella.

capri

capri

capri

Un petit tour à la plage de Marina Piccola

Après un déjeuner plus que copieux, le soleil tapant assez fort ce jour là, nous décidons de passer le reste de l’après-midi à la plage de Marina Piccola.

Attention, en Italie, beaucoup de plages sont privées, il y a très peu de plages publiques. Et ce ne sont pas vraiment des plages comme on les connait en France, il n’y a pas de sable, même pas vraiment des galets, on accède juste à la mer par endroit, là où les rochers ne sont pas trop haut.

Nous avons donc choisi une plage privée, loué 2 transats et passé la fin de la journée à se reposer, à faire la sieste, à lire et à se baigner. Et oui, je vous avais parlé de dolce vita !

capri

capri

capri

capri

Nous avons choisi de visiter l’île à notre rythme, plutôt tranquillement (mais il faut dire aussi qu’à cette période, il y fait très chaud) mais sachez que vous pouvez faire quelques randonnées, notamment le sentier des Fortins à Anacapri, qui semble magnifique mais pour lequel il faut prévoir 4-5 h de marche (aller). Sinon, on était bien à la plage aussi 🙂

Vous pouvez également prendre le télésiège à Anacapri pour monter sur le Mont Solaro, le point le plus haut de l’île (589 m). A son sommet, vous aurez une vue spectaculaire sur l’île, les îles voisines, et sur la baie de Naples. C’est quelque chose que j’avais envie de faire, mais pour tout vous avouer, quand nous avons vu l’engin, et vu que j’ai un peu le vertige, nous n’avons pas eu le courage de monter dedans … Mais c’est à faire, vous me raconterez 😛 !

Après la plage, petite séance shopping. En effet, j’avais repéré sur mon guide un marchand de chaussures qui ne m’avait pas laissé indifférente : Da Costanzo. Il s’agit d’une minuscule boutique-atelier, qui propose des sandales de toutes sortes et de tous coloris et qui est assez réputée puisque que des célébrités telle que Jackie Kennedy ou encore Clarke Gable y ont fait, en leur temps, leurs emplettes.

Le choix est impressionnant et les prix relativement corrects pour des sandales made in Capri, faites main, surtout quand on compare à ce que l’on peut trouver d’équivalent en France (par exemple les sandales K Jacques).

J’ai passé un long moment (trop long d’après certain ^^) à choisir LA paire idéale mais je suis finalement repartie avec une paire de sandales dorées, toute simple, qui ravit encore à ce jour mes pieds 🙂 .

Après avoir trouvé mon bonheur, retour sur la Piazza Umberto I à Capri. La place s’est vraiment vidée et nous décidons de prendre l’apéro sur l’une des nombreuses terrasses de café. Quoi de mieux qu’un Spritz, à Capri, pour goûter à la dolce vita ?

capri

capri

J’avais eu la bonne idée de réserver, pour le retour, le dernier ferry de la journée à 19h10. Et ce fût une très bonne chose car c’est en fin d’après-midi, quand la majorité des touristes ont déjà regagné leurs pénates, que nous avons vraiment pu profiter de Capri.

Nous profitons donc pour la première fois de la ville, assistant au ballet des touristes « résidants » de l’île qui sortent pour dîner, parés de leurs plus beaux atours. On final, on se dit que le must à Capri, c’est ça : avoir les moyens de prendre un hôtel sur l’île, y rester cloitrer la journée et profiter de la belle cité le soir venu, quand la masse des touristes « journée » sont partis.

Mais c’est un rêve à la portée de peu de bourses car sur l’île, vous ne trouverez que des hôtels luxueux à des prix assez prohibitifs.

C’est sur ces réflexions que nous reprenons le ferry, pour rejoindre notre hôtel, à Naples.

Bonnes adresses à Capri

  • Pour manger typiquement italien, à l’écart de la foule : le restaurant la Rondinella à Anacapri
  • Pour acheter des sandales made in Capri : Da Costanzo, Via Roma 49, ville de Capri

22 commentaires

misspatiss

je suis en train de préparer notre séjour à Naples et Capri pour septembre, ton article tombe à pile!

    Celia

    Septembre ce sera top, vous aurez beaucoup moins de monde je pense et moins chaud ! Si tu as besoin de plus d’infos dis-moi !

LadyMilonguera

Cet article sent bon les vacances, le soleil et la dolce vita… Ca donne envie de sauter dans le premier avion en partance pour Capri.

    Celia

    Merci 😊! Je suis contente si j’arrive à partager mon ambiance « dolce vita »

Florence

Quel superbe voyage! Moi et l’Italie aussi on a un truc… Ce truc qui fait qu’on y retourne encore et toujours! Je ne suis encore jamais allée à Capri… ces photos étaient simples et splendides à la fois: j’adore!

    Celia

    Merci beaucoup, contente que les photos te plaisent et qu’elles puissent te donner envie de découvrir l’île ! 😊

bonsvoyagesetc

Je suis allée à Naples (que j’ai adoré), il y a 2 ans et en voyant tes photos, je regrette de ne pas avoir pris le ferry pour visiter Capri 🙁 Ce sera pour une autre fois…

    Celia

    Nous on a moyen aimé Naples … mais j’en parlerai dans mon prochain article !

Jessica

Tellement magnifique! Je n’ai pas encore eu le temps de visiter l’Italie, mais un jour je vais passer par-là c’est certain!

    Celia

    Oui l’Italie c’est à faire, une destination parfaite pour des vacances au soleil ! 🙂

En Mode Bonheur

Ca sent les vacances, la dolce vita, le soleil chaud et les bons apéros…Ca donne envie 🙂

Julie

    Celia

    Je suis contente que l’atmosphère soit bien transmise par mes photos 🙂 !

Les Bobos Voyageurs

J’adore ce pays, bon ok vu mes origines c’est normal 🙂
Tes photos sont magnifiques ! Elles donnent envies, moi aussi je veux un peu de dolce vita !!!!
Xoxo
Céline

    Celia

    Toi aussi tu as des origines Italienne ? Moi aussi en me replongeant dans les photos j’ai eu envie de soleil et de dolce vita !!

Les Bobos Voyageurs

Mes 4 grands parents sont nés en Italie c’est dire ! Perugia du coté maternelle et Rimini du coté paternel…
100% Italienne 🙂
On devait y aller cet été avec mon bobo, j’adore ce pays ! Mes finalement changement de plan : direction USA… Une autre ambiance !

elinka

Hey mais on veut les voir nous, tes sandales ! 😀

    Celia

    Peut-être prochainement qui sait … Il faut laisser un peu de suspens pour donner envie aux lecteurs de revenir ! 🙂

Itinera Magica

Capri, pour moi, c’est le paradis sur terre ! quel bonheur de retrouver l’île des dieux dans ton bel article évocateur !

    Celia

    Merci beaucoup ! Oui Capri se rapproche vraiment du paradis, j’ai adoré la découvrir mais c’est une escapade, je pense, à réaliser hors saison car l’été il y a vraiment beaucoup trop de monde !

Cindy came-true.blogspot.fr

Quel bel article !!! Je vais à Naples en avril et je compte passer au moins une journée à Capri, j’ai donc mis ton article dans mes favoris pour me noter quelques lieux à ne pas manquer. ^_^

    Celia

    Ah cool, tu verras Capri c’est vraiment top, surtout en Avril, tu n’auras pas tout l’afflux de touristes je pense (moins qu’en Août en tous cas !). Et tu me diras ce que tu as pensé de Naples, l’avis est un peu mitigé de notre côté !

Sarah

L’Italie est un pays merveilleux ! J’admire beaucoup ses paysages. Ces sculptures sont tellement belles ! Sinon, je suis une grande fan de la cuisine italienne. C’est décidé, pour mon prochain voyage, destination Italie !

Laisser un commentaire