Menu

Retrouver les montagnes en Andorre

Dans un de mes derniers articles sur notre virée en Ariège et au lac de Bethmale, je vous parlais de mon amour pour les montagnes. C’est pour ça que lorsque Irène de Andorra Turisme m’a proposé de venir tester quelques activités hivernales en Andorre, je n’ai pas hésité très longtemps ! Et je dois dire que j’étais vraiment très excitée par cette aventure, d’une part car j’avais vraiment vraiment envie de retrouver les montagnes mais aussi parce que c’était ma première invitation et que j’étais vraiment très curieuse de découvrir tout ça.

Mais l’Andorre, c’est quoi et c’est où d’abord ?

L’Andorre, c’est une petite principauté, nichée au cœur des montagnes, dans les Pyrénées et dont le président français est co-prince (si si je vous jure, c’est pas un peu la classe ça ?) et dont les habitants parlent le catalan (n’allez surtout pas leur dire que c’est de l’espagnol !).

Car oui, l’Andorre est un petit état enclavé entre la France et l’Espagne et cela se ressent très vite sur place : tout le monde ou presque y parle français et espagnol.

Et si par chez nous (c’est à dire Toulouse) le pays est très connu pour le shopping en raison des prix fort avantageux, vous serez peut-être étonné d’apprendre que sur les 468 km² sur lesquels s’étend la principauté, plus de 90% sont en fait constitués de forêts, de lacs et de montagnes. Ce serait donc dommage d’y aller seulement pour faire des achats non ?

Maintenant que vous en savez un tout petit peu plus sur la principauté, je vous emmène avec moi pour un week-end hivernal en Andorre !

Première soirée en Andorre : randonnée en raquettes dans le Parc Naturel de la vallée de Sorteny

On arrive à Andorre-la-Vieille, la capitale de l’Andorre, avec la nuit. A peine le temps de déposer nos affaires à l’hôtel et on file retrouver Mark, notre guide de la compagnie Experiencia en Muntanya, qui nous attend pour une randonnée nocturne en raquettes dans le parc naturel de Sorteny, tout au nord du pays. Ce parc est très réputé notamment pour la richesse de sa flore et de nombreuses excursions y sont organisées, de jour comme de nuit.

La chance n’est malheureusement pas avec nous puisque le ciel est complétement couvert ce soir là et que ni la lune, ni les étoiles ne peuvent nous apporter un peu de lumière. Mais ce n’est pas grave, on chausse nos raquettes, on ajuste nos lampes frontales, et nous voilà parti à la queue leu leu derrière Mark.

Mark connait tout sur le parc et sur la montagne en général : il nous montre les traces d’animaux, nous sensibilise aux plantes que l’on croise sur le chemin, nous explique la formation des cristaux de glace … On comprend vite que ce monsieur est un vrai passionné !

Raquettes de nuit dans le parc de Sorteny

Raquettes de nuit dans le parc de Sorteny

Raquettes de nuit dans le parc de Sorteny

Raquettes de nuit dans le parc de Sorteny

Raquettes de nuit dans le parc de Sorteny

Après plus d’une heure à crapahuter dans la montagne dans le noir, on revient finalement à notre point de départ. C’était la première fois que je faisais des raquettes et j’ai vraiment bien aimé cette petite randonnée. Bien sûr, l’atmosphère aurait sûrement été complétement différente si la lune avait bien voulu pointer le bout de son nez pour éclairer notre route, ce doit même être vraiment magique, mais c’était vraiment une chouette expérience et il me tarde déjà de pouvoir refaire des raquettes, et peut-être même de jour qui sait 🙂 !

Motoneige, ski de fond et construction d’igloo dans les montagnes d’Andorre à Grandvalira

Le lendemain, après un bon petit déjeuner, on file direction Grandvalira, un de deux domaines skiable d’Andorre qui est, accessoirement, le plus grand domaine des Pyrénées.

Grandvalira Andorre

Grandvalira Andorre

On commence la matinée par un petit tour en motoneige au milieu des montagnes et des sapins gelés. Après un petit topo sur l’utilisation des motoneiges, on grimpe dessus et c’est parti pour 3/4 d’heure de balade. Je ne peux qu’admirer le paysage qui défile sous mes yeux et je me dit que je suis bien contente d’être passager (en plus, ça a l’air sacrément compliqué à conduire ces petites bêtes !). Même si la neige n’est pas encore tombée abondamment dans les Pyrénées, il y en a suffisamment pour me mettre des petites étoiles dans les yeux.

Grandvalira motoneige et ski de fond

Grandvalira motoneige et ski de fond

Grandvalira motoneige et ski de fond

Aujourd’hui, on a de la chance, le temps est radieux et le soleil fait briller encore un peu plus la neige. A mi parcours, on s’accorde une pause, le temps de prendre quelques photos mais surtout de marcher un peu, de s’enfoncer dans la neige et de pouvoir toucher du bout des doigts les sapins givrés qui me faisaient de l’œil depuis notre arrivée.

Grandvalira Andorre

Grandvalira motoneige et ski de fond

Grandvalira Andorre

Sur le chemin du retour, on croise quelques mushers, pilotant habillement des traineaux à chiens, activité que j’avais eu la chance de réaliser en Islande et que j’avais adorée.

Après cette balade vraiment cool, une activité un petit peu plus sportive nous attend : du ski de fond.

Moi qui n’est jamais fait de ski (j’ai tenté une fois de faire du snow et ça ne s’est pas avéré très concluant …), j’appréhende un peu cette initiation car autant j’adore la montagne, autant la glisse, ce n’est pas trop mon truc.

Et bien j’ai été agréablement surprise, en fait le ski de fond ce n’est pas très compliqué ! Déjà, les skis sont hyper fins donc assez maniables. Ensuite, le pied entier n’est pas accroché sur le ski, juste l’avant. Et enfin, on a des bâtons, ce qui est vraiment très utile pour se rattraper en cas de déséquilibre. Du coup, je suis assez confiante et je me lance facilement à l’assaut de la piste.

Grandvalira motoneige et ski de fond

Grandvalira motoneige et ski de fond

Grandvalira motoneige et ski de fond

Grandvalira ski de fond

Enfin, ça s’était jusqu’à ce que je tombe. Car même si je ne me suis pas fait mal, pour le coup, mon appréhension de la glisse est revenue au galop et je n’étais plus vraiment convaincue par la facilité de la chose. Mais pour les personnes qui savent déjà skier et qui sont à l’aise avec la neige, je pense que c’est une activité super sympa pour des balades un peu sportives. A tester donc 🙂 !

Après toutes ces émotions, on pars pour une activité beaucoup plus ludique : la construction d’un igloo ! Oui oui, vous aussi vous trouvez ça super cool ?

On nous explique un peu les différentes techniques de construction, l’intérêt et la durée de vie d’un igloo. Même si je ne pense pas en avoir l’utilité dans un futur proche (mais qui sait ??), j’ai trouvé ça plutôt intéressant.

La neige étant trop molle pour construire un igloo en « brique », on s’attèle à la construction de notre igloo en faisant un gros tas de neige au dessus de plusieurs cagettes. On met de la neige, on compacte, on met de la neige, on compacte et ainsi de suite jusqu’à avoir la taille souhaitée pour l’igloo.

Grandvalira constuction igloo

Grandvalira constuction igloo

Une fois notre tas suffisamment gros, notre monitrice creuse l’entrée (toujours dos à la montagne, pour que la neige ne puisse pas rentrer à l’intérieur en cas d’avalanche !) et fini par ressortir les cagettes. Notre igloo est terminé ! Je me prend au jeu de rentrer à l’intérieur et finalement je me rend compte qu’il n’est pas si petit. Il est plutôt pas mal, non ?

Grandvalira constuction igloo

Grandvalira constuction igloo

Grandvalira constuction igloo

Grandvalira constuction igloo

Alors qu’on est tous en train d’admirer notre œuvre, la monitrice me demande de grimper dessus pour vérifier sa solidité. Hum … c’est pas un peu dangereux ça ? Je m’exécute quand même et je suis plutôt fière de constater qu’il résiste à mon poids ! Bon par contre, au moment de redescendre j’ai du faire une fausse manœuvre (^^) car j’ai fini par passer au travers … no comment !

Grandvalira constuction igloo

Grandvalira constuction igloo

Grandvalira constuction igloo

Il est temps de se reposer un peu et surtout de reprendre des forces. Quoi de mieux qu’un bon burger au grand air ? Direction And Burger Zero, un des restaurants panoramiques de la station. Moi qui adore les burgers, je suis conquise, ils sont vraiment délicieux, réalisés avec des produits locaux et de la viande 100% andorrane. Un régal. Je suis en plus très agréablement surprise par les prix, puisqu’ils tournent autour des 8-10 € ce qui n’est vraiment pas cher pour un restaurant d’altitude.

And Burger Zero à Grandvalira

And Burger Zero à Grandvalira

And Burger Zero à Grandvalira

N’ayant plus de place pour un dessert mais ayant néanmoins envie d’une petite note sucrée, je commande un chocolat chaud en guise de dessert. OMG, je crois que c’était un des meilleurs chocolats que j’ai pu boire. Il était épais et doux à souhait, on aurait dit qu’on avait fait fondre directement la tablette de chocolat dans ma tasse. C’est donc un sans faute pour ce restaurant que je vous recommande vivement.

La magie de Noël à Andorre-la-Vieille

Après cette grosse demi journée bien remplie, on rentre à l’hôtel se poser un peu. Mais pendant que certains choisissent de se laisser tomber dans les bras de Morphée pour un repos bien mérité, moi j’ai plutôt envie d’aller voir les lumières de la ville.

On part donc, avec 2 de mes compagnons de voyage, direction le centre historique d’Andorre-la-Vieille.

Je ne vous cache pas que c’est une petite ville et que niveau historique, il n’y a pas grand chose à voir. Par contre, c’est le paradis pour les amoureux du shopping 😉

Mais la ville est joliment décorée pour Noël et il y a même un petit marché sur la Plaça del Poble. Le temps de quelques photos pour essayer de capturer l’ambiance festive et nous partons nous réfugier au coin du feu pour trinquer entre nouveaux amis.

Andorre la vieille

Andorre la vieille

Andorre la vieille

Andorre la vieille

Andorre la vieille

Andorre la vieille

Andorre la vieille

Andorre la vieille

Andorre la vieille

Nous retrouvons ensuite Irène qui nous emmène découvrir un petit restaurant du centre d’Andorre-la-Vieille : Marquet Gourmeterie. On passe la soirée à se régaler de tapas, arrosés de bon vin, que demander de plus ?

Gourmeterie Marquet à Andorre la Vieille

Gourmeterie Marquet à Andorre la Vieille

Gourmeterie Marquet à Andorre la Vieille

Après avoir profité des montagnes, un moment de détente à Inúu à Andorre-la-Vieille

C’est déjà le dernier matin et c’est un peu fatiguée que je rejoint mes compagnons pour le petit déjeuner. Heureusement, le programme du jour est plutôt relax, puisqu’il s’agit d’aller se prélasser dans un spa pendant 2h.

Direction donc le complexe de Caldea (le plus grand centre thermoludique du sud de l’Europe, et oui, l’Andorre est un petit pays mais ils font tout en grand !) et plus précisément Inúu, un centre annexe à Caldea, plus focalisé sur la détente et le calme (les enfants de moins de 16 ans n’y sont pas autorisés).

Caldea et Inuu à Andorre la Vieille

Caldea et Inuu à Andorre la Vieille

A nous les bains chauds, les jacuzzis, le sauna ou encore le hammam (même si je dois dire que nous n’avons malheureusement pas pu tester ce dernier qui était en panne au moment de notre venue 🙁 ).

Et si vous le souhaitez, vous pouvez également faire des soins ou des massages pour une relaxation totale ou grignoter un bout dans le très joli restaurant du centre.

Caldea et Inuu à Andorre la Vieille

Caldea et Inuu à Andorre la Vieille

Caldea et Inuu à Andorre la Vieille

Caldea et Inuu à Andorre la Vieille
J’étais déjà venu il y a quelques années à Caldea et à Inúu et j’avais vraiment adoré. Mais cette fois-ci j’ai trouvé qu’il y avait un peu trop de monde pour vraiment profiter des lieux. Donc si vous y allez, faites attention aux jours et aux horaires et essayez de choisir un moment où la fréquentation est faible, vous n’apprécierez que mieux le moment.

Après ces 2 heures de détente et un déjeuner rapide, il est déjà l’heure de rentrer.

Je jette un dernier coup d’œil aux paysages qui défilent à travers la vitre du bus et je ne peux pas m’empêcher de me dire que décidément, la montagne est vraiment belle par ici ♥.

La petite carte de l’Andorre pour retrouver tous les lieux cités dans l’article

Merci encore à Andorra Turisme pour cette invitation, Irène et Montse pour leur gentillesse et à mes compagnons de voyage sans qui le séjour n’aurait pas été le même (et qui ont pris les photos de moi en pleine action 😉 ) : Christelle, Christel et Julien et François.

20 commentaires

François

Super article et heureux d’avoir partagé ce blogtrip avec toi ! J’adore les photos de la montagne !! 🙂

    Celia

    Merci François ! Heureuse de t’avoir rencontré là-bas, on a passé un super week-end ! 🙂

christelle

C’était tropppp bien 🙂
et que tes photos sont jolies !

    Celia

    Ouiiiiii ! Faudrait qu’on s’en refasse un en été 😉
    Et merci pour les photos, contente qu’elles te plaisent 🙂

Julie / hors du temps

Oh l’Andorre *_*
Voir ces montagnes enneigées me donnent vraiment envie de re-découvrir ce pays que je connais (presque) que pour son alcool peu cher^^ (ahah souvenirs de mes années étudiantes !)

    Celia

    Ah ah oui c’est dommage, vers chez nous on pense directement à ça lorsqu’on parle de l’Andorre alors que ça a tellement plus à offrir ! Les montagnes y sont vraiment belles et les petits villages super mignons aussi.

Amélie

Un blogtrip dans la neige ça ne peut être que cool ! 🙂

    Celia

    Ça c’est sûr ! Et c’était vraiment cool 🙂

Pauline

Trop chouette la rando de nuit avec Mark ! Ce devait être vraiment particulier comme ambiance 🙂
Ahhhh, les paysages enneigés ♥

    Celia

    Oui c’était top, il ne manquait que la lune 🙁
    J’avais même pris mon trépieds et tout pour essayer de faire des photos des étoiles mais impossible de faire quoi que ce soit, le ciel était noir noir !

Chrystelle

Ha la chouette expérience, faudra que j’y retourne du côté de ce versant espagnol 🙂

    Celia

    Oui trop bien ! Quand t’auras écumé toutes les Pyrénées françaises tu pourras t’attaquer aux espagnoles 😉

Marine - Somewhere Else

Cette petite excursion a dû être une chouette expérience 🙂 je trouve ça génial l’idée de vous montrer comment faire un igloo ! La montagne, toujours une valeur sûre <3

    Celia

    Oui, c’était vraiment chouette, et comme je dis souvent, de toute façon la neige rend tout magique !

Elinka

Oh bah c’est une expérience hyper sympa ! On était passés en Andorre lors de notre roadtrip jusqu’à Madrid mais sans prendre le temps de s’y arrêter (effectivement j’en avais beaucoup entendu parler pour le shopping surtout, donc j’ai voulu épargner le Binôme ! 😀 ) c’est une erreur qu’on ne refera pas 😉
(PS : j’ai quand même bien gloussé de te voir passer à travers l’igloo, pardon hein !!)

    Celia

    Oui c’était très sympa ! A l’occasion arrêtez vous y, que ce soit en été ou en hiver, il y a pas mal de balades, de randonnées et d’activités à tester sur place.
    Et t’es pardonnée d’avoir gloussé, moi aussi ça m’a bien fait rire 😉

Marion

Superbe! La montagne en hiver, c’est tellement beau! 😀

    Celia

    Merci ! Je suis bien d’accord avec toi, les montagnes enneigées <3

Stephanie

Ca a l’air beau ! La montagne en hiver c’est superbe mais la frileuse en moi frémis devant ces photos 😀
Je ne savais pas que le président français était aussi co-prince de l’Andorre c’est marrant !

    Celia

    Oui c’est la petite info marrante du séjour 🙂 ! Si tu es bien couverte, il ne fait pas froid à la montagne et les paysages enneigés sont tellement beaux, ce serait dommage de s’en priver 😉

Laisser un commentaire