Menu

Road trip dans les Alpes Bavaroises et Autrichiennes : itinéraire, conseils et bonnes adresses

Des montagnes effilées, des lacs aux eaux translucides d’une pureté rare, des forêts de sapins, des vallées verdoyantes où paissent tranquillement vaches, moutons et chèvres… Cet été, nous avons enchainé les kilomètres, passant de l’Allemagne à l’Autriche, de la Bavière au Tyrol, pour découvrir les paysages tous plus beaux les uns que les autres de cette partie des Alpes.

 

Je ne sais pas pourquoi, mais quand on nous demandait où on partait en vacances cet été et que l’on répondait qu’on allait à la montagne, en Allemagne et en Autriche, les gens nous regardaient bizarrement. Pourtant, j’en rêvais depuis longtemps, depuis que j’avais lu les superbes articles de Carnets de Traverse où ils détaillaient leurs road trips dans ces deux pays frontaliers.

Alors quand on a tranché pour un été à la montagne, gros dilemme : Dolomites (Italie), Bavière (Allemagne) ou Tyrol (Autriche) ? Un choix véritablement cornélien pour moi qui rêvait de ces destinations depuis longtemps ! Ayant peur de l’affluence dans les Dolomites (et oui, c’est un coin à la mode en ce moment), nous avons finalement opté pour un mix Allemagne/Autriche regroupant tous les plus beaux spots de cette partie des Alpes.

Je commence avec un premier article assez « pratique » pour vous raconter un peu notre itinéraire, les choses à faire et à voir et les bonnes adresses que nous avons testées. J’espère que ça vous donnera envie de découvrir vous aussi cette belle région d’Europe !

Jour 1 & 2 : le parc national de Berchtesgaden

Le parc national de Berchtesgaden est situé au sud-est de l’Allemagne, en Bavière, tout près de la frontière autrichienne. S’étendant sur 210 km², c’est le seul parc national alpin d’Allemagne. Il fait d’ailleurs parti de la réserve de biosphère du pays de Berchtesgaden, reconnue en 1990 par l’Unesco. Situé à environ 2h de Munich, c’était l’endroit parfait pour démarrer notre road trip !

Que voir, que faire dans le parc national de Berchtesgaden ?

Le lac Hintersee

Le lac Hintersee fût notre premier lac de Bavière mais pas le dernier ! Un joli lac à l’eau translucide et pure qui donne sacrément envie de plonger dedans. Mais attention, les lacs allemands sont vite pris d’assaut quand il fait chaud, du coup je vous conseille de vous y rendre soit tôt le matin, soit en toute fin d’après-midi quand les lieux se sont un peu vidés si vous voulez profiter plus calmement des lieux…

road trip alpes bavaroises autrichiennes lac Hintersee

road trip alpes bavaroises autrichiennes lac Hintersee

road trip alpes bavaroises autrichiennes lac Hintersee

road trip alpes bavaroises autrichiennes lac Hintersee

road trip alpes bavaroises autrichiennes lac Hintersee

Faire une croisière sur le Königssee

Je vous le dis d’emblée, ce fut l’un des moments que j’ai préféré de tout notre voyage. Que c’était doux et calme de glisser sur les eaux tantôt turquoises, tantôt émeraudes de ce lac sublime ! Entouré de hautes montagnes et de forêts de sapins, la traversée sur ce petit bateau en bois fût pour moi un moment hors du temps.

Il faut dire qu’en plus j’avais la meilleure place. Comme je voulais prendre des photos, je ne m’étais pas assise sur les banquettes et je voulais rester debout près de la porte d’entrée mais c’était sans compter sans l’adorable guide du bateau qui m’a permis de m’asseoir à côté de lui, sur les marches d’accès au bateau. A moi la vue dégagée et la brise dans les cheveux. La meilleure place je vous dit !

Informations pratiques

plan konigssee roadtrip baviere allemagne

De fin Juin à début Septembre, il y a des bateaux toutes les 15 à 30 minutes à partir de 8h et jusqu’à 17h15 (la fréquence dépend de la demande). Le bateau s’arrête tout d’abord à St. Bartholomä après 35 minutes de navigation puis à Salet, après 20 minutes supplémentaires. La traversée totale dure donc presque une heure. Attention, en hiver (de mi octobre à mi avril), seul l’arrêt à St. Bartholomä est assuré.

Je vous conseille de prendre un bateau assez tôt pour éviter la foule. Nous sommes arrivés à l’embarcadère vers 9h, le temps de prendre les billets (il n’y avait presque personne), nous avons pu prendre le bateau de 9h30 et arriver au débarcadère de Salet à 10h25. Nous avons pu profiter d’une traversée calme et de peu de monde sur la suite de notre parcours. Le retour vers 13h30 fût tout autre…

Tarif : comptez 18,5€ pour un billet adulte aller/retour jusqu’à Salet.

Pour consulter tous les horaires et tarifs, c’est par ici !

road trip alpes bavaroises autrichiennes lac Königssee

road trip alpes bavaroises autrichiennes lac Königssee

road trip alpes bavaroises autrichiennes lac Königssee

road trip alpes bavaroises autrichiennes lac Königssee

road trip alpes bavaroises autrichiennes lac Königssee

road trip alpes bavaroises autrichiennes lac Königssee

road trip alpes bavaroises autrichiennes lac Königssee

road trip alpes bavaroises autrichiennes lac Königssee

Le lac Obersee

Tout au bout du Königssee, à 10 petites minutes de marche du ponton de Salet, se trouve le lac Obersee. Bien plus petit que son grand frère, il n’en est pas pour autant moins beau. Là encore, l’eau est d’une couleur et d’une limpidité incroyable. Une petite randonnée d’une demi-heure permet d’arriver de l’autre côté du lac, moins fréquenté (ben oui, faut marcher un peu) et, selon moi, encore plus beau. En toute honnêteté, j’ai rarement vu un endroit aussi beau.

De là, plusieurs randonnées sont possibles. Nous avons choisi celle menant à la cascade Röthbach (environ 30 minutes de marche aller) et si nous n’avons trouvé qu’un mince filet d’eau en lieu et place de la puissante cascade promise, la balade était quand même sacrément bien.

road trip alpes bavaroises autrichiennes lac obsersee

road trip alpes bavaroises autrichiennes lac obsersee

road trip alpes bavaroises autrichiennes lac obsersee

road trip alpes bavaroises autrichiennes lac obsersee

road trip alpes bavaroises autrichiennes lac obsersee

road trip alpes bavaroises autrichiennes lac obsersee

road trip alpes bavaroises autrichiennes lac obsersee

Le mont Jenner

Dans la petite ville de Schönau am Königssee où se trouve le lac éponyme, il est possible d’emprunter un téléphérique pour monter au sommet du mont Jenner qui offre une vue d’ensemble sur le lac et la ville.

Malheureusement, le téléphérique qui est en travaux depuis plusieurs mois, n’était pas encore totalement ouvert lors de notre passage. Nous avons cependant pu emprunter le tronçon menant à la station intermédiaire (gratuitement car c’était l’inauguration) mais qui n’est pas assez haute pour offrir une vue dégagée sur le Königssee. Il est possible de finir à pied jusqu’au sommet, mais à la place, nous avons préféré profiter de la fête inaugurale ambiance fête de la bière en version montagnarde. Plutôt sympa !

Où dormir près du parc national de Berchtesgaden ?

BERGHOTEL REHLEGG

Holzengasse 16 -18
83486 Ramsau bei Berchtesgaden

Site Web

Nous avons choisi de dormir près du parc de Berchtesgaden pour pouvoir aller facilement et assez tôt au Königssee. Après de longues recherches, notre choix s’est arrêté sur l’hôtel Berghotel Rehlegg situé à Ramsau, à une dizaine de kilomètres et un petit quart d’heure de route du Königssee.

L’hôtel est très confortable et dispose d’une piscine intérieure ET d’une piscine extérieure ! Parfait pour les chaudes journée du mois d’août. Attention, beaucoup d’hôtels dans le coin offrent des séjours en demi-pension ce qui peut-être pratique et économique si vous avez l’habitude de sortir diner le soir mais contraignant si vous avez envie d’être libre. Pour notre part, cette formule nous allait bien et nous ne l’avons pas regretté.

A partir de 196€/nuit pour 2 personnes avec petit déjeuner, collation l’après-midi (parfait pour le goûter !) et dîner en buffet le soir.

road trip alpes bavaroises autrichiennes

road trip alpes bavaroises autrichiennes

Jour 3 & 4 : des sommets du Dachstein au lac Weissenssee

Après 2 jours passés en Allemagne à découvrir le parc national de Berchtesgaden, nous avons ensuite traversé la frontière pour partir à la découverte de l’Autriche.

Que voir, que faire ?

Les sommets du Dachstein

Le massif du Dachstein, au sein duquel culmine le Hoher Dachstein, le plus haut sommet de la chaîne (près de 3000 mètres tout de même), est situé à seulement 1h30 du parc de Berchtesgaden.

Pour le découvrir, il faut emprunter deux téléphériques au départ de la petite ville d’Obertraun. Une fois arrivé à la station de montagne (2100m), diverses activités sont possibles. Évidemment, il y a des départs de randonnées, plus ou moins difficiles, et un petit circuit qui permet d’accéder aux installations présentes dans la station dont notamment :

  • Les 5 fingers : il s’agit de cinq plateformes reliées entre elles comme les doigts d’une main, posées à flanc de falaise et qui permettent d’avoir un point de vue unique sur le lac Hallstättersee, les villages de Hallstatt et Obertraun et plus généralement sur la région du Salzkammergut. Mais attention, âmes sensibles s’abstenir, sur ces plateformes, vous marchez au dessus du vide !
  • La Welterbespirale : une autre plateforme qui permet d’avoir un point de vue à 360° sur le site tout en découvrant des informations intéressantes sur différents sites dans le monde.

Le lieu étant également une zone de vol réputée pour les parapentes, nous avons eu la chance d’assister au départ d’un vol. J’avoue que c’était vraiment impressionnant de voir quelqu’un se jeter comme ça dans le vide ! Et même si la vue doit être grandiose de la haut, je ne pense pas que je serais capable d’en faire autant…

Informations pratiques

En été, de fin Avril à fin Octobre, le premier téléphérique part à 8h40. Il existe 3 sections de téléphériques : un premier qui vous permet de monter à « Mittelstation Dachstein », la station intermédiaire où vous pouvez visiter notamment des grottes, un second qui vous permet d’atteindre « Bergstation Dachstein », la station de montagne où nous nous sommes rendus, et un troisième pour atteindre « Station Gjaid », un plateau inférieur d’où partent de nombreux trails alpins.

Sur place, aux différentes stations, il existe plusieurs restaurants. Nous avons déjeuné au Lodge at Krippenstein, un petit restaurant de montagne sans prétention mais qui fait bien le job. La vue sur la chaîne de montagne y est toutefois fantastique.

Tarif : 30,9€ par adulte pour un ticket « Panorama » qui permet de prendre les 3 téléphériques et donc d’accéder à la station de montagne. Il existe également un ticket à 46€ qui inclut en plus les entrées aux différentes grottes de Mittelstation.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter leur site web.

road trip alpes bavaroises autrichiennes Dachstein

road trip alpes bavaroises autrichiennes Dachstein

road trip alpes bavaroises autrichiennes Dachstein

road trip alpes bavaroises autrichiennes Dachstein

road trip alpes bavaroises autrichiennes Dachstein

road trip alpes bavaroises autrichiennes Dachstein

road trip alpes bavaroises autrichiennes Dachstein

road trip alpes bavaroises autrichiennes Dachstein

road trip alpes bavaroises autrichiennes Dachstein

road trip alpes bavaroises autrichiennes Dachstein

road trip alpes bavaroises autrichiennes Dachstein

road trip alpes bavaroises autrichiennes Dachstein

road trip alpes bavaroises autrichiennes Dachstein

road trip alpes bavaroises autrichiennes Dachstein

Le petit village de Hallstatt

Niché au pied de la chaîne du Dachstein, se trouve le « plus beau village d’Autriche » : Hallstatt. Qui dit « plus beau » dit beaucoup de touristes. Comme nous ne pouvions décemment pas passer à côté de ce spot, nous avons donc décidé de nous y rendre mais en toute fin d’après-midi et d’y rester pour dîner.

Et bien même à 19h, il y avait du monde ! Le village est plutôt mignon avec ses maisons à flanc de montagne et bercées par le lac. Mais mérite-t-il toutefois le titre de plus beau village d’Autriche ? Je ne saurai le dire mais pour la petite histoire, sachez que les chinois l’aiment tant qu’ils en ont construit une réplique exacte en Chine… Cool ou flippant ?

Pour ma part, je retiendrai surtout le magnifique coucher de soleil que nous avons eu ce soir là !

Informations pratiques

Le plus compliqué à Hallstatt, c’est de se garer ! Il y a plusieurs parkings autour du centre ville mais ils sont très vite saturés en journée. Lorsque nous y somme passés pour rejoindre Obertraun vers 12h, les gens étaient obligés de se garer autour du lac, parfois à plusieurs kilomètres de la ville.

Nous n’avons pas eu ce problème vers 19h, nous avons trouvé facilement une place au parking P2 qui est à 5 minutes à pied de l’entrée de centre, mais par contre, sachez que c’est assez cher. Nous avons payé 8,5€ pour environ 3 heures sur place.

Pour dîner nous avions choisi le restaurant de l’hôtel Seehotel Grüner Baum qui vaut surtout le coup pour sa magnifique terrasse au bord du lac.

road trip alpes bavaroises autrichiennes Hallstatt

road trip alpes bavaroises autrichiennes Hallstatt

road trip alpes bavaroises autrichiennes Hallstatt

road trip alpes bavaroises autrichiennes Hallstatt

road trip alpes bavaroises autrichiennes Hallstatt

road trip alpes bavaroises autrichiennes Hallstatt

road trip alpes bavaroises autrichiennes Hallstatt

road trip alpes bavaroises autrichiennes Hallstatt

road trip alpes bavaroises autrichiennes Hallstatt

road trip alpes bavaroises autrichiennes Hallstatt

La Eisriesenwelt Werfen, la plus grande grotte de glace du monde

Un peu plus à l’Ouest, à un peu plus d’1h de Hallstatt, se trouve la Eisriesenwelt Werfen, la plus grande grotte de glace du monde. Une fois encore, impossible de passer à côté !

Pour la visiter, il faudra faire un peu de sport ! Tout commence par une quinzaine de minutes de marche (vous avez le choix entre 2 chemins, un tunnel soit disant plus rapide et une route panoramique plutôt jolie) pour rejoindre un petit téléphérique qui vous permettra de zapper la partie la plus dure de la montée, puis à nouveau une quinzaine de minutes de marche, à flanc de falaise, pour rejoindre l’entrée de la grotte. Vous penserez alors avoir fait le plus dur, mais à l’intérieur, rebelote, il y a 700 marches à monter, puis … à redescendre ! J’appréhendais un peu cette visite car j’avais lu ici et là que c’était assez difficile mais finalement, je l’ai trouvé plutôt simple, moi qui ne suis pourtant pas du tout sportive !

Les photos sont interdites à l’intérieure de la grotte (même si plein de gens en prenaient quand même ^^), je ne pourrais donc pas vous montrer à quoi elle ressemble, mais je peux vous dire que si ce n’est pas la plus belle grotte que j’ai pu visiter, c’est certainement la plus impressionnante ! Le souffle d’air extrêmement froid et violent qui surprend à l’ouverture de la porte (il fait tout de même 0°C à l’intérieur et le vent peut atteindre les 100km/h), la longue succession de marches éclairées seulement par quelques lanternes, la glace, partout tout autour… A savoir en plus que lors de la visite, on explore seulement 1km de la grotte alors qu’elle en fait au total 42… Pour toutes ces raisons, c’est une visite que je vous recommande vraiment !

Informations pratiques

La grotte est ouverte tous les jours de fin Avril à fin Octobre, dès 8h du matin. Je vous conseille d’arriver tôt si vous voulez éviter le monde (avant 10h) notamment les jours où il ne fait pas beau (c’est l’activité de replis du coin en cas de pluie).

A l’entrée de la grotte, il vous faudra attendre le départ d’une des visites guidées (il y a des départs toutes les 5 minutes). Elle est en anglais ou en allemand, mais vous pouvez demander une traduction papier en français au guide juste avant d’entrer. Pour rappel, les photos sont interdites à l’intérieure. La visite dure 1h15 mais comptez 3h au total (marche + attente + visite + marche).

N’oubliez pas de prendre des bonnes chaussures, il faut grimper pour y arriver et l’intérieur de la grotte peut être glissant. Pensez également à prendre des affaires chaudes, il ne fait que 0°C dans la grotte.

Il est possible de se restaurer ou de boire un coup sur place : à l’entrée du site (snack), avant de prendre le téléphérique (café uniquement) et en sortant du téléphérique (restaurant). Nous avons testé le restaurant après notre visite, avant de reprendre le téléphérique. Là encore, il s’agit d’un petit restaurant de montagne qui propose des plats rapides mais qui tiennent bien au corps !

Tarif : comptez 24€ pour un billet adulte comprenant le téléphérique. Il est possible de payer moins cher en prenant un billet n’incluant pas le téléphérique mais la montée est du coup beaucoup plus physique et longue.

Pour consulter toutes les informations, c’est par ici !

road trip alpes bavaroises autrichiennes

road trip alpes bavaroises autrichiennes

road trip alpes bavaroises autrichiennes

road trip alpes bavaroises autrichiennes

road trip alpes bavaroises autrichiennes

road trip alpes bavaroises autrichiennes

Le lac Weissensee

Dernier arrêt de cette étape Autrichienne, le lac Weissensee, situé tout au Sud de l’Autriche, dans la région de la Carinthie. Je voulais absolument faire un crochet par ce lac car j’avais vu des photos incroyables du spot chez Carnets de Traverse. Mais j’avoue que j’ai été un peu déçue, ce n’était pas vraiment ce à quoi je m’attendais.

Tout le tour du lac est composé de plages privées qui appartiennent notamment aux hôtels et guesthouses qui sont disséminées un peu partout autour du lac. Du coup, l’accès aux berges est assez difficile (ceci dit, le lac est très grand, je n’en ai pas fait tout le tour, il y a peut-être des endroits plus accessibles lorsqu’on s’éloigne un peu de la ville ?). Notre hôtel ayant sa plage privée, nous avons toutefois pu tester la baignade dans les eaux – froides – du lac.

Je pense que la région a beaucoup à offrir, notamment au niveau des randonnées dans les montagnes entourant le lac, mais nous n’avons malheureusement pas eu assez de temps pour le découvrir. Mais c’était un arrêt parfait pour appréhender notre grosse étape du lendemain…

road trip alpes bavaroises autrichiennes lac Weissensee

road trip alpes bavaroises autrichiennes lac Weissensee

road trip alpes bavaroises autrichiennes lac Weissensee

road trip alpes bavaroises autrichiennes lac Weissensee

Où dormir ?

COOEE ALPIN HOTEL DACHSTEIN

Gosauseestraße 15
4824 Gosau

Site Web

Pour notre première nuit en Autriche, nous souhaitions à la base dormir à Hallstatt. Mais le village est tout petit et il y a peu d’hôtels. Lorsque j’ai cherché au mois de Mars, tous les hôtels abordables étaient déjà complets. Nous nous sommes donc rabattus sur un hôtel situé à Gosau, à une vingtaine de minutes de là.

L’hôtel est assez basique mais confortable et le petit déjeuner est tout à fait correct. Ce n’est pas un hôtel « coup de cœur » mais il est tout à fait recommandable.

A partir de 100€/nuit pour 2 personnes avec petit déjeuner. Possibilité de demi-pension.

road trip alpes bavaroises autrichiennes

road trip alpes bavaroises autrichiennes

HOTEL GASTHOF WEISSENSEE

Gatschach 3
9762 Gatschach

Site Web

Je crois que c’est l’endroit où j’ai le plus galéré pour trouver un hébergement. Tout était complet dès le mois de Mars, en plus il y a énormément de guesthouses dans le coin alors que nous cherchions un hôtel. Bref, ça a été un véritable casse-tête.

Les hôtels restants qui me plaisaient étant tous hors de prix, j’ai dû me rabattre sur l’hôtel Gasthof Weissensee qui sur le papier (enfin sur l’écran) semblait tout à fait correct. Mais je crois que nous avons dû avoir la dernière chambre de l’hôtel car elle était vraiment minuscule, donnant directement sur la rue (de plein pied), avec une décoration très vieillotte qui n’avait rien à voir avec ce que j’avais vu sur le site. Pour couronner, le tout, en arrivant, nous n’avions pas d’eau chaude, nous qui rêvions d’une bonne douche. Bref, du coup, vous avez compris que ce n’est pas notre meilleur souvenir du voyage… Par contre, le personnel est charmant, le dîner (inclut en demi-pension) très bon et le petit déjeuner très correct aussi. De plus, l’hôtel dispose d’une plage privée au bord du lac.

Mais d’après ce que j’ai compris, une partie de l’hôtel a été rénovée récemment et fait face au lac. Du coup, si jamais vous vous y rendez, ça vaudrait le coup de préciser que vous voulez une chambre dans cette nouvelle partie de l’hôtel.

A partir de 134€/nuit pour 2 personnes avec petit déjeuner et dîner.

Jour 5 : la route alpine du Grossglockner

Reliant les provinces de Salzbourg et de Carinthie, la route alpine du Grossglockner est une des plus belles routes panoramiques d’Europe. Culminant à 2571m et longue de 48km, elle offre des vues uniques sur le glacier du Pasterze et le Grossglockner, la montagne la plus haute d’Autriche.

Évidemment, j’avais littéralement flashée sur cette route en préparant notre roadtrip, sur ces lacets presque trop parfaits et ses paysages de montagne grandioses qui donnent envie de tout plaquer pour partir à l’aventure. Du coup, j’attendais vraiment avec impatience cette étape de notre voyage et je dois dire que je n’ai pas du tout été déçue. La route est vraiment somptueuse et chaque arrêt permet de l’apprécier encore un peu plus.

En plus, c’est plutôt bien fait puisqu’il y a des points d’arrêts tout au long de la route, le plus souvent des points de vues, mais également des points d’informations, des petits musées ou encore des activités ludiques pour les enfants permettant d’en savoir plus sur la faune et la flore locale. Un dépliant répertorie les 12 arrêts qui sont numérotés, pour plus de praticité.

Mes préférés :

  • Arrêt n°4 – Edelweiss-Spitze : le point culminant de la route, offrant un point de vue panoramique sur les sommets environnants. Attention, la route y montant est toute petite et l’accès est donc limité, il faudra sûrement patienter un peu (sinon, il est possible d’y accéder à pied depuis la route principale).
  • Arrêt n°5 – Fuscher Törl : le plus beau point de vue sur la chaine de montagnes et le Grossglockner.
  • Arrêt n°11 – Kaiser-Franz-Josefs-Höhe : l’arrêt incontournable qui offre une vue directe sur le Grossglockner et le glacier du Pasterze (du moins ce qu’il en reste ^^). Sur place, vous trouverez un centre des visiteurs présentant des expositions et quelques boutiques de souvenirs ou d’alimentation. C’est également d’ici que partent plusieurs randonnées permettant notamment de se rendre au pied du glacier. Ah oui, et soit disant on y voit plein de marmottes. Enfin, soit disant …
  • Je vous conseille également de ne pas louper le petit lac sur la droite juste avant d’arriver au Kaiser-Franz-Josefs-Höhe mais attention, il n’est pas indiqué sur la carte !

Informations pratiques

Attention, la route alpine du Grossglockner est fermée en hiver. Elle est ouverte dès le mois de mai et jusqu’à début novembre. Durant les mois d’été, elle est ouverte de 5h à 21h30 (et oui, elle est donc fermée la nuit !) mais je vous conseille de vérifier l’ouverture sur le site www.grossglockner.at car elle peut être fermée en cas de mauvais temps. Pensez également à prendre des vêtements chauds et étanches, le temps change vite en montagne et ce serait dommage de vous retrouver sous la pluie en short et débardeur.

Comptez environ 3h de trajet pour parcourir les 48km en prenant votre temps, avec de nombreux arrêts photos. Pour info, il est possible de manger sur place dans les restaurants disponibles au niveau des différents arrêts, ou, comme nous, d’acheter des sandwichs au centre des visiteurs du Kaiser-Franz-Josefs-Höhe pour pique-niquer sur la route.

Chaque arrêt dispose au moins d’un petit parking donc normalement aucun souci pour s’arrêter, nous avons toujours trouvé de la place alors que nous y étions début août et qu’il y avait pas mal de monde.

Tarif : il vous en coûtera 36€ pour emprunter la route alpine du Grossglockner si vous êtes en voiture et 26€ pour les motos. A noter qu’il s’agit d’un forfait journalier, vous pouvez donc l’emprunter autant de fois que vous le souhaitez, dans les 2 sens, sur une journée (il existe aussi des forfaits mensuels ou saisonniers). Au péage, pensez à demander le dépliant en français qui contient la carte ainsi que la description des différents arrêts possible tout au long de la route.

road trip alpes bavaroises autrichiennes Grossglockner

road trip alpes bavaroises autrichiennes Grossglockner

road trip alpes bavaroises autrichiennes Grossglockner

road trip alpes bavaroises autrichiennes Grossglockner

road trip alpes bavaroises autrichiennes Grossglockner

road trip alpes bavaroises autrichiennes Grossglockner

road trip alpes bavaroises autrichiennes Grossglockner

road trip alpes bavaroises autrichiennes Grossglockner

road trip alpes bavaroises autrichiennes Grossglockner

road trip alpes bavaroises autrichiennes Grossglockner

road trip alpes bavaroises autrichiennes Grossglockner

road trip alpes bavaroises autrichiennes Grossglockner

road trip alpes bavaroises autrichiennes Grossglockner

Où dormir ?

MAMA THRESL

Sonnberg 252
5771 Leogang

Site Web

Alerte gros gros coup de coeur !! Le Mama Thresl est NOTRE coup de coeur du séjour. L’hôtel est vraiment juste trop cool, je dirai même que c’est le summum de la coolitude ! Tout en bois, avec balancoires autour du bar, musique électro du matin au soir, cours de yoga et mur d’escalade sur la façade, je ne vois aucun autre mot que COOL pour définir ce lieu qui nous as vraiment scotché. Il y a également un petit spa avec sauna et terrasse qui nous a permis de découvrir que les autrichiens aimaient bien suer … tout nus !

On a également mangé sur place le soir (mais on n’était pas en demi-pension) et on s’est vraiment régalé. Ils avaient organisé une soirée spéciale avec des petits buffets / ateliers un peu partout, sur une thématique plutôt italienne et c’etait juste excellent. D’ailleurs, on a vite compris que la plupart des personnes présentes ne résidaient pas à l’hôtel et que ça semblait vraiment être LE lieu à la mode du coin. Bref, allez-y !

A partir de 105€/nuit pour 2 personnes avec petit déjeuner.

road trip alpes bavaroises autrichiennes

road trip alpes bavaroises autrichiennes

road trip alpes bavaroises autrichiennes

road trip alpes bavaroises autrichiennes

road trip alpes bavaroises autrichiennes

Jour 6 : découvrir Innsbruck

Que voir, que faire à Innsbruck ?

Innsbruck, pour tous les fans de Sissi (bon, pour les autres aussi) est une étape incontournable : capitale du Tyrol autrichien, elle est très réputée notamment pour les sports d’hiver. La ville est aussi très mignonne, mixant architecture impériale (Sissi donc) et modernité (la fameuse architecte Zaha Hadid a signé plusieurs réalisations à travers la ville).

Pour visiter la ville elle-même, une grosse journée peut suffire. En vrac, vous pourrez y découvrir :

  • La vieille ville avec son petit toit d’or (le symbole de la ville), son arc de triomphe, la colonne de St Anne, le Palais Impérial, la cathédrale, l’église de la cour, le Hofgarten (jardin impérial), …
  • Le beffroi : monter à son sommet offre une très jolie vue sur la ville
  • Le funiculaire ultra moderne (le Hungerburgbahn) qui permet de prendre un peu de hauteur et de visiter les 4 stations designées par Zaha Hadid. La 1ère station (Congress) est située en plein centre ville, juste à l’entrée du jardin impérial.
  • Le zoo alpin : situé au niveau de la 3ème station du funiculaire (Alpenzoo), c’est un des « incontournables » de la ville. Nous y avons été par curiosité et parce que, naivement, je pensais que c’etait plus une sorte de parc avec des espèces en liberté mais en fait, il s’agit vraiment d’un zoo bétonné avec des animaux enfermés entre 4 murs. On en est ressorti un peu tristou.
  • Le téléphérique pour Nordkette : au niveau de la 4ème et dernière station du funiculaire (Hungerburg), il est possible d’emprunter deux téléphériques successifs (Seegrubenbahn et Hafelekarbahn) qui permettent d’arriver au sommet de la Nordkette, la chaîne de montagne au creux de laquelle Innsbruck est lovée. De là-haut, outre la vue qui doit être splendide (nous ne l’avons pas testé, l’amoureux ayant soudain eu une crise de vertige qui lui as fait dire « jamais de la vie tu me feras monter là-dedans »…), il est possible de réaliser de multiples activités de montagne (randonnées, vtt, …). A mon avis, c’est à ne pas manquer !
  • Le tremplin de ski du Bergisel : une autre des oeuvres de l’architecte Zaha Hadid

Informations pratiques

Il existe une carte, la Innsbruck Card, qui permet de profiter de nombreuses activités gratuitement. Si vous prévoyez de visiter plusieurs monuments et d’emprunter le funiculaire ainsi que les téléphériques, cela peut donc valoir le coup. Cette carte existe en 3 formats : 24h (43€), 48h (50€) et 72h (59€). Alors oui, c’est cher, mais entre le prix des remontées mécaniques et les musées, cela peut vite valoir le coup. Pour plus d’informations, je vous laisse visiter la page dédiée à la Innsbruck Card.

Tarif pour monter au sommet du beffroi : 4€.
Tarif pour le funiculaire Hungerburgbahn : 9€. Ticket combiné avec l’entrée au zoo alpin : 15€.
Tarif pour monter au sommet de Nordkette (Hungerburgbahn + Seegrubenbahn + Hafelekarbahn) : 34,5€.
Tarif pour visiter le tremplin de ski du Bergisel : 9,5€.

road trip alpes bavaroises autrichiennes Innsbruck

road trip alpes bavaroises autrichiennes Innsbruck

road trip alpes bavaroises autrichiennes Innsbruck

road trip alpes bavaroises autrichiennes Innsbruck

road trip alpes bavaroises autrichiennes Innsbruck

road trip alpes bavaroises autrichiennes Innsbruck

road trip alpes bavaroises autrichiennes Innsbruck

road trip alpes bavaroises autrichiennes Innsbruck

Où dormir à Innsbruck ?

NALA
INDIVIDUELLHOTEL

Müllerstraße 15
6020 Innsbruck

Site Web

L’hôtel Nala, c’est un peu l’hôtel à la mode, celui dont tout le monde parle et que l’on recommande un peu partout sur le Net. C’est un hôtel moderne et branché à petit prix (pour la ville), d’où son succès. Son originalité ? Chaque chambre à son petit nom et sa décoration correspondante. Du coup, vous devez choisir votre chambre lors de la réservation.

Il est très bien situé, à quelques minutes à pied de la vieille ville (en même temps, rien n’est très loin à Innsbruck, la ville est assez petite). Il y a un jardin très agréable pour manger, boire un verre ou se relaxer ainsi qu’un rooftop plutôt sympa. Il y a également un parking que vous pouvez réserver à l’avance, service non négligeable en centre ville.

Le petit déjeuner est plutôt bon, seul bémol, la salle avait été réservée à moitié par une enteprise pour une réunion lors de notre venue ce qui a un peu compliqué notre repas… dommage !

A partir de 98€/nuit pour 2 personnes sans petit déjeuner. Comptez 16€/personne pour le petit déjeuner et 9,5€/jour pour le parking.

road trip alpes bavaroises autrichiennes Innsbruck

road trip alpes bavaroises autrichiennes Innsbruck

road trip alpes bavaroises autrichiennes Innsbruck

Jour 7 : le château de Neuschwanstein

C’est marrant, il est parfois des endroits que l’on rêve de voir depuis longtemps tout en se disant que cela n’arrivera sûrement jamais car trop loin, trop difficile d’accès ou tout simplement car ils font trop partie de notre imaginaire. C’est ce que je me suis toujours dis concernant le château de Neuschwanstein. Je le voyais passer sur les photos en me disant que ce serait extraordinaire de pouvoir le voir en vrai mais tout en sachant pertinemment que ce serait vraiment un miracle si j’atterrissais dans ce coin un peu paumé de l’Allemagne. Et bien finalement, j’ai fini par y atterrir cet été (moyennant un petit crochet, mais bon, c’était l’occasion ou jamais !).

Le château de Neuschwanstein, pour ceux ne le connaissant pas, est un château situé tout près de Füssen, à 1h30 d’Innsbruck (quand il n’y a pas de bouchons^^), construit au 19ème siècle par le roi Louis II de Bavière. S’il s’agit aujourd’hui du château le plus célèbre d’Allemagne et un des sites les plus visités de tout le pays, c’est tout simplement parce qu’il s’agit du château ayant inspiré Walt Disney pour le bien connu château de la Belle au bois dormant, devenu le symbole des studios. Vous comprenez donc mieux, je pense, mon envie de voir ce petit bijou d’architecture.

Je savais que c’était un des lieux les plus visités d’Allemagne et, étant au début du mois d’Août, je me doutais qu’il y aurais du monde. Mais jamais je n’aurai imaginé la foule que nous avons effectivement rencontrée sur place. OMG, il y avait des milliers de gens partout. Agoraphobe, s’abstenir !

Nous n’avions pas prévu de visiter le château en lui-même, d’une part à cause du monde (il me semble qu’il faut réserver sur Internet des jours à l’avance pour avoir un créneau tellement c’est l’usine) et d’autre part car j’avais lu que finalement l’intérieur était assez décevant et que vu l’affluence, il valait mieux aller visiter un autre château moins prisé tel que le château de Linderhof (qui, paraît-il, est bien plus beau). Du coup, nous avons juste pris la navette permettant de se rendre au petit pont de Marienbrücke qui offre la plus belle vue sur le château.

Bon, là, j’avoue que je n’étais pas préparée du tout à ce qui allait se passer. Si on a bien réussi à prendre le bus moyennant quelques minutes d’attente, je n’imaginais pas du tout, mais alors pas du tout, devoir faire la queue pendant bien 20-30 minutes pour seulement accéder au pont… En fait, le pont est minuscule et c’est le royaume des perches à selfie où l’on passe 10 minutes à se photographier sous toutes les coutures avec en toile de fond, le château. Et finalement, je pense que la plupart des gens viennent, comme nous, uniquement pour le voir sans forcément le visiter.

Malgré tout, je suis très contente d’avoir pu enfin admirer ce château longtemps rêvé, et je peux dire que le détour et l’attente en valait le coup ! Surtout qu’après le Marienbrücke, nous avons fait demi-tour pour nous rendre au pied du château (il y a d’autres points de vues le long du chemin, mais j’avoue, moins beaux) et ensuite redescendre à pied par la forêt, balade plutôt agréable puisqu’il n’y avait personne !

A noter que si vous êtes dans le coin pour la journée, vous pouvez également en profiter pour visiter le château de Hohenschwangau qui est sur le même site (il existe des tickets combinés) ainsi que pour vous balader au bord du lac Alpsee.

Informations pratiques

Le château de Neuschwanstein est construit sur un promontoire rocheux haut de 200m surplombant la petite ville de Hohenschwangau. Du coup, il est impossible d’y accéder en voiture. Il y a néanmoins plusieurs parkings dans la ville permettant de se garer pour ensuite accéder au château.

Il existe 3 moyens pour accéder au château : la marche à pied (comptez 30-40 minutes avec une montée importante), les calèches et les navettes qui vous déposeront à côté du pont Marienbrücke (la calèche vous déposera presque au pied du château).

Si vous souhaitez prendre la navette, je vous conseille de vous garer sur le parking P4 qui est le plus proche de la cahute qui vend les billets. Il y en a très régulièrement donc vous ne patienterez pas plus de quelques minutes malgré l’affluence. Une fois au Marienbrücke, comptez 10-15 minutes de marche pour atteindre le pied du château et 20-30 minutes pour redescendre à pied si vous le souhaitez.

Attention, les tickets pour le château de Neuschwanstein ne peuvent être retirés qu’uniquement sur place, le jour même, au ticket center de Hohenschwangau (donc avant de monter au château). Et pour être sûr d’avoir un ticket (les places sont limitées par jour), il est plus prudent de le réserver sur Internet par ici (jusqu’à 2 jours à l’avance) .

Tarifs : 13€ pour l’entrée du château, 3€ pour la navette aller/retour (2,5€ pour la montée seule et 1,5€ pour la descente seule), 7€ pour la montée en calèche, 3,5€ pour la descente. A noter que nous avons payé également 6€ de parking (il me semble que c’est un forfait journée). Conseil : il peut être judicieux de venir très tôt le matin pour éviter la foule !

road trip alpes bavaroises autrichiennes chateau neuschwanstein

road trip alpes bavaroises autrichiennes chateau neuschwanstein

road trip alpes bavaroises autrichiennes chateau neuschwanstein

road trip alpes bavaroises autrichiennes chateau neuschwanstein

road trip alpes bavaroises autrichiennes chateau neuschwanstein

road trip alpes bavaroises autrichiennes chateau neuschwanstein

road trip alpes bavaroises autrichiennes chateau neuschwanstein

road trip alpes bavaroises autrichiennes chateau neuschwanstein

road trip alpes bavaroises autrichiennes chateau neuschwanstein

road trip alpes bavaroises autrichiennes chateau neuschwanstein

road trip alpes bavaroises autrichiennes chateau neuschwanstein

Une partie de la queue pour accéder au pont Marienbrücke

Jour 8 & 9 : visiter les alentours de Garmisch-Partenkirchen

De retour en Allemagne, nous avons passé nos deux derniers jours en Bavière, dans la région de Garmisch-Partenkirchen, tout près de la frontière autrichienne et de Innsbruck (1h environ si on ne fait pas de détour par Neuschwanstein). La ville est très réputée pour les sports d’hiver (elle a accueillie les JO d’hiver de 1936) ainsi que pour sa chaîne de montagnes et notamment la Zugspitze, le point le plus haut d’Allemagne (2962m).

Que voir, que faire aux alentours de Garmisch-Partenkirchen ?

La Zugspitze, le toit de l’Allemagne

Évidemment, impossible d’aller à Garmisch-Partenkirchen sans se rendre sur le toit de l’Allemagne, la Zugspitze ! On y accède soit par un vieux train à crémaillère qui vous amènera en une quarantaine de minutes au niveau du glacier, puis en prenant un téléphérique, le Gletscherbahn, qui vous déposera au sommet, soit en prenant le tout nouveau téléphérique, inauguré en décembre 2017 qui vous hissera directement au sommet en 10 petites minutes.

Nous avons choisi de monter avec le nouveau téléphérique qui affiche des chiffres records : il franchi une dénivelée de 1945m, la plus grande du monde, avec un seul pylône, le 2nd plus haut du monde (127m) et avec une portée de 3213m, la plus longue du monde ! Une expérience assez impressionnante ! Pour le retour, nous avons testé le train à crémaillère qui offre aussi des points de vues plutôt sympas.

En haut de la Zugspitze, vous trouverez une terrasse panoramique qui offre une vue assez spectaculaire sur plus de 400 sommets des Alpes de 4 pays différents. Pour les grimpeurs aguerris, il est également possible d’atteindre la croix marquant le point culminant. En redescendant avec le Gletscherbahn, vous arriverez au niveau du glacier où vous pourrez faire de la luge, même en été ! Pas de luge pour nous, mais nous avons choisi de faire une petite marche rapide pour atteindre le glacier et prendre le temps de respirer un peu l’air pur des montagnes.

Une visite incontournable !

road trip alpes bavaroises autrichiennes Zugspitze

road trip alpes bavaroises autrichiennes Zugspitze

road trip alpes bavaroises autrichiennes Zugspitze

road trip alpes bavaroises autrichiennes Zugspitze

road trip alpes bavaroises autrichiennes Zugspitze

road trip alpes bavaroises autrichiennes Zugspitze

road trip alpes bavaroises autrichiennes Zugspitze

road trip alpes bavaroises autrichiennes Zugspitze

road trip alpes bavaroises autrichiennes Zugspitze

road trip alpes bavaroises autrichiennes Zugspitze

road trip alpes bavaroises autrichiennes Zugspitze

road trip alpes bavaroises autrichiennes Zugspitze

road trip alpes bavaroises autrichiennes Zugspitze

Le Garmisch Classique

Autre incontournable de la région, le Garmisch Classique ! A côté de la Zugspitze, se trouve l’Alpspitze, la montagne emblème de Garmisch-Partenkirchen. Trois téléphériques permettent de faire une boucle au départ du parking :

  • l’Alpspitzbahn permet d’atteindre le pied de l’Alpspitze où vous trouverez l’AlpspiX, une plateforme en forme de X qui avance au dessus du vide
  • le Hochalmbahn permet de redescendre jusqu’à Hochalm, une station intermédiaire
  • le Kreuzeckbahn permet de retourner au niveau du parking

C’est cette boucle qui est appelé le Garmisch Classique.

Évidemment vous pouvez faire ce que vous voulez, il n’y a pas de sens imposé. Pour notre part, nous avons d’abord pris l’Alpspitzbahn puis, à la place de prendre le Hochalmbahn, nous avons marché en empruntant un sentier magnifique au cœur des montagnes qui permet en 1h30 d’arriver au Kreuzeckbahn que nous avons emprunté pour redescendre. Une petite randonnée que je vous recommande fortement, autre gros coup de cœur de notre séjour !

Informations pratiques

Que ce soit pour la Zugspitze ou le Garmisch Classique, je vous conseille de vous y rendre tôt le matin pour éviter la foule. Vous pouvez vérifier la météo aux sommets ainsi que les webcams pour vérifier s’il n’y a pas trop de brume (si c’est le cas, inutile de monter, vous ne verrez rien). Les horaires étant différents pour chaque téléphérique et chaque saison, je vous laisse également regarder les calendriers sur le site.

Pensez à prendre, comme toujours en montagne, des affaires chaudes et imperméables au cas où le temps change, des chaussures adaptées et de l’eau !

Tarifs : attention, les prix sont très chers pour ces deux sommets.
Comptez 56€ pour la Zugspitze pour une montée et une descente (que ce soit avec le téléphérique ou le train à crémaillère, le Gletscherbahn étant lui illimité sur la journée).
Comptez 27€ pour le Garmisch Classique pour une montée et une descente dans l’ordre que vous souhaitez.
Il existe également un ticket à 67€ qui permet de combiner la Zugspitze et le Garmisch Classique. Je vous le recommande donc si vous prévoyez de faire les 2 pics (vous n’êtes évidemment pas obligé de faire les 2 dans la même journée, il y a un certain nombre de jours pour les faire mais j’ai oublié…).
A noter que si vous souhaitez faire la montée ou la descente à pied, il existe également des tickets à moindre coût le permettant.

road trip alpes bavaroises autrichiennes Alpspitze

road trip alpes bavaroises autrichiennes Alpspitze

road trip alpes bavaroises autrichiennes Alpspitze

road trip alpes bavaroises autrichiennes Alpspitze

road trip alpes bavaroises autrichiennes Alpspitze

road trip alpes bavaroises autrichiennes Alpspitze

road trip alpes bavaroises autrichiennes Alpspitze

road trip alpes bavaroises autrichiennes Alpspitze

road trip alpes bavaroises autrichiennes Alpspitze

road trip alpes bavaroises autrichiennes Alpspitze

road trip alpes bavaroises autrichiennes Alpspitze

road trip alpes bavaroises autrichiennes Alpspitze

Les gorges de Partnachklamm

Les gorges de Partnachklamm sont également un site naturel intéressant à visiter si vous êtes aux alentours de Garmisch-Partenkirchen. J’ai beaucoup aimé cette petite balade où se succèdent bassins, cascades et rapides, le tout en longeant des falaises impressionnantes qui laissent entrevoir quelques rayons de lumière. Comptez environ 30 minutes pour les parcourir.

Une fois les gorges traversées, vous déboucherez sur une petite clairière où des chemins balisés vous permettront de continuer la promenade et pourquoi pas de grimper un peu dans la montagne.

Et pour ceux aimant la neige, le froid et les stalactites, il paraît qu’elles sont encore plus impressionnante en hiver…

Informations pratiques

Les gorges sont ouvertes toute l’année. En été, vous pourrez y accéder de 6h à 22h. Essayez d’y aller soit tôt le matin, soit tard le soir car il y a beaucoup de monde.

Le chemin pour y accéder est interdit aux voitures. Vous devrez donc soit y aller à pied (comptez 30 minutes pour accéder à l’entrée des gorges), soit prendre une calèche. Nous avons eu de la chance car notre hôtel été situé près des gorges, nous avions donc le droit d’y accéder en voiture (ce qui nous a évité l’heure de marche aller/retour).

Tarif : 5€. Pour plus d’informations, je vous laisse consulter le site.

road trip alpes bavaroises autrichiennes gorges partnachklamm

road trip alpes bavaroises autrichiennes gorges partnachklamm

road trip alpes bavaroises autrichiennes gorges partnachklamm

road trip alpes bavaroises autrichiennes gorges partnachklamm

road trip alpes bavaroises autrichiennes gorges partnachklamm

road trip alpes bavaroises autrichiennes gorges partnachklamm

road trip alpes bavaroises autrichiennes gorges partnachklamm

Le lac Eibsee

Situé au pied de la Zugspitze, le lac Eibsee est un des plus beaux lacs de Bavière. Vous pourrez y accéder très facilement depuis le parking du téléphérique.

J’ai été littéralement envoutée par la couleur de ses eaux que j’ai trouvée complétement folle. Le revers de la médaille est qu’il est très prisé par les Allemands et lorsqu’il fait beau, il est vraiment pris d’assaut. On a d’ailleurs un peu écourté notre balade à cause de ça, on se serait presque crus sur la Côte d’Azur avec toutes ces serviettes collées les unes à côté des autres le long des berges.

Dommage, j’aurai bien aimé en faire le tour et approfondir un peu plus sa découverte !

road trip alpes bavaroises autrichiennes Eibsee

road trip alpes bavaroises autrichiennes Eibsee

road trip alpes bavaroises autrichiennes Eibsee

road trip alpes bavaroises autrichiennes Eibsee

road trip alpes bavaroises autrichiennes Eibsee

road trip alpes bavaroises autrichiennes Eibsee

road trip alpes bavaroises autrichiennes Eibsee

Où dormir aux alentours de Garmisch-Partenkirchen ?

DAS GRASECK

Graseck 4
82467 Garmisch-
Partenkirchen

Site Web

C’est l’hôtel un peu craquage du séjour ! Nous avons passé 2 nuits de rêve dans ce petit cocon situé en plein coeur de la montagne. C’est bien simple, pour y accéder, pas de route, il faut utiliser un petit téléphérique ! Plutôt classe, non ?

L’hôtel est très chic mais cosy, les chambres immenses, décorées avec goût (je me rends compte d’ailleurs en regardant le site qu’on a été surclassé ! Merci :)). Il y a également un spa de folie, des balancoires de relaxation avec une vue parfaite sur les montagnes et une petite piscine extérieure chauffée. Les espaces extérieurs sont également magnifiques et la vue de la chambre à tomber ! C’est vraiment un endroit où l’on se sent privilégié, idéal pour décompresser et se ressourcer.

Nous étions en demi-pension et les repas étaient excellents, dignes d’un restaurant gastronomique. Et je ne vous parle même pas du petit déjeuner où vous pouvez manger à peu près tout ce que vous voulez.

Bref, une très belle adresse que je vous recommande si vous voulez vous faire plaisir !

A partir de 230€/nuit pour 2 personnes avec petit déjeuner. Possibilité de demi-pension à partir de 250€/nuit.

road trip alpes bavaroises autrichiennes

road trip alpes bavaroises autrichiennes

road trip alpes bavaroises autrichiennes

road trip alpes bavaroises autrichiennes

road trip alpes bavaroises autrichiennes

Conseils & Informations pratiques

Quand aller dans les Alpes bavaroises et autrichiennes ?

J’ai envie de dire, tout dépend de ce que vous aimez et de ce que vous voulez y faire ! C’est une destination de montagne, donc vous pouvez très bien y aller aux beaux jours (printemps ou été) si vous souhaitez plutôt faire des randonnées, du vtt ou encore vous baigner dans les lacs mais si vous préférez le ski, les raquettes et les soirées au coin du feu, privilégiez évidemment l’hiver.

Concernant les différents spots dont je vous ai parlé, excepté la route alpine du Grossglockner qui est fermée en hiver et le lac Obersee qui n’est pas accessible durant cette même saison (la croisière sur le Königssee reste néanmoins possible jusqu’à St. Bartholomä), tous les autres lieux sont accessibles à n’importe quelle saison.

Si vous choisissez l’été comme nous, je vous conseille toutefois d’attendre la fin août ou même mieux, le mois de septembre, quand les autrichiens et les allemands ne sont plus en vacances car ce sont des endroits extrêmement prisés et vous pourriez être rebuté par la foule alors que vous pensiez faire un trip tout seul dans la montagne à la Into the Wild…

Le temps change vite en montagne mais au mois d’août, mis à part un orage en soirée et une journée un peu brumeuse/pluvieuse, nous avons globalement eu un très beau temps, il faisait même très chaud dans les vallées.

Comment y aller ?

Au départ de Toulouse, nous avons choisi un vol direct pour Munich assuré par Lufthansa. C’est pratique, rapide (moins de 2h de vol), pas très cher (comptez dans les 150€-200€ par personne) et j’ai trouvé que Munich était un point de départ parfait pour notre boucle.

Moyennant une escale, vous pouvez démarrer le roadtrip au départ de Vienne en faisant d’abord la partie autrichienne puis en enchainant avec la partie allemande avant de retourner à Vienne. Il existe également des aéroports à Salzbourg et à Innsbruck, cela peut donc également être des options intéressantes en fonction de votre aéroport de départ et des spots que vous voulez visiter.

Conduire en Allemagne et en Autriche

Il est très facile de louer une voiture en Allemagne. Nous avions choisi de passer par Rentalcars.com et avions donc loué une voiture chez Sixt à récupérer directement à l’aérport. Attention, l’aéroport de Munich est immense et il y a un hall énorme réservé aux locations de voitures. C’est donc assez difficile de s’y retrouver pour le coup.

Pour le petit retour d’expérience, nous avons été très déçu de notre location chez Sixt et de leur gestion de la clientèle. Nous avons bien dû faire la queue pendant 1h30 pour voir seulement 3 personnes passer au guichet alors qu’il restait au moins 10 personnes encore devant nous… Il y avait un seul employé disponible et chaque client restait environ 30 minutes alors que tout le monde était censé avoir une réservation en ligne. Bref, notre patience a été mise à rude épreuve et nous avons fini par craquer surtout que tous les autres loueurs autour de nous étaient disponibles. Nous avons donc annulé notre location sur Rentalcars.com (moyennant frais évidemment) et nous avons été chez le concurrent Enterprise où nous avons pu avoir une voiture en 10 minutes chrono, sans réservation préalable ! Pas merci Sixt pour le temps et l’argent perdu !

Si vous louez une voiture en Allemagne, pensez à vérifier chez le loueur que vous pouvez bien passer la frontière si vous comptez aller également en Autriche, en Italie ou en Suisse. Pour l’Autriche, il vous faudra acheter une vignette de circulation que vous devrez coller sur le pare-brise. Vous pouvez l’acheter sur place ou si vous préférez comme nous, la commander à l’avance sur le web et la recevoir par courrier avant le départ. Pour cela, nous sommes passés par le site Automobile-club.org. La vignette pour 10 jours est à 9€ et il faudra bien faire attention à vos dates de séjour que vous devrez indiquer lors de la commande puisqu’ils poinçonnent ensuite la vignette marquant ainsi le décompte des 10 jours.

Enfin, sachez que les routes allemandes et autrichiennes sont très faciles, grandes et bien entretenues. Mais attention aux bouchons en été, nous y avons été confronté deux fois, la première pour sortir de Munich à notre arrivée et la seconde pour rejoindre le château de Neuschwanstein depuis Innsbruck.

Quelques conseils / informations en vrac

  • Pensez à réserver vos hôtels assez tôt, comme je le disais ce sont des régions très prisées des Allemands et des Autrichiens et en m’y prenant dès le mois de Mars, donc 5 mois à l’avance, j’ai parfois galéré pour trouver des hôtels qui me plaisaient, sans parler des endroits où quasiment tout était complet (Hallstatt par exemple).
  • La plupart des sites des hôtels sont en allemands sans aucune traduction donc c’est un peu galère pour réserver tout seul. Pensez à regarder sur booking, cela peut être plus simple du coup dans certains cas (mais attention, parfois vous pouvez avoir de meilleurs prix en passant directement par le site). Par contre, sur place, tout le monde parle anglais donc aucun souci pour se faire comprendre.
  • Ayez toujours un peu de liquide sur vous ! Nous nous sommes fait avoir plusieurs fois, notamment dans les restaurants d’altitude où ils ne prennent pas la carte bleue ou encore quand nous avons voulu nous arrêter pour voir un lac après avoir essuyé une bonne heure de bouchon et que l’on s’est rendu compte que le parking était payant, uniquement en monnaie… que nous n’avions pas évidemment !
  • Je ne sais pas si c’est le cas partout mais dans les spas des hôtels où nous avons résidé, la plupart des gens se baladaient tout nu. Ce n’est pas spécialement gênant, on ne vous oblige pas à faire pareil, mais il vaut mieux être prévenu car la première fois, ça fait un peu bizarre…

Les plus beaux spots de notre road trip dans les Alpes Bavaroises et Autrichiennes

Pour ceux que ça intéresse, vous trouverez ci-dessous la carte de tous les spots donc je vous ai parlé plus haut.

 

 

Voilà, l’article était un peu long (merci pour ceux qui sont arrivés au bout ♥) mais je trouvais intéressant de regrouper toutes les informations pour avoir une vue d’ensemble de notre itinéraire. Si vous avez des questions ou que vous souhaitez des précisions sur une partie de notre voyage en particulier, n’hésitez pas à m’écrire ou à me laisser un commentaire, je vous répondrai avec plaisir. Dailleurs, il n’est pas exclu que je fasse d’autres articles sur le sujet, pour parler plus en détails d’un lieu en particulier (et surtout pour en profiter pour mettre plein de photos !).

 

 

Si comme moi, vous adorez Pinterest, n’hésitez pas à épingler cet article pour le garder sous le coude ! Et bien sûr, vous pouvez me suivre sur mon compte Pinterest Escapades etc.

road trip alpes bavaroises autrichiennes lac Königssee

road trip alpes bavaroises autrichiennes chateau neuschwanstein

 

12 commentaires

Charlotte

Génial ton article, cela fait un moment que nous rêvons de la Bavière et des sites que tu as visités du coup là tu viens de rédiger le guide parfait! On le garde de côté 😉

    Celia

    Tant mieux s’il peut vous aider ! et j’espère que vous aurez l’occasion d’y aller, c’est vraiment un coin incroyable !

Florence

Waouh! Quel guide complet et si séducteur ! Je ne pense pas avoir trouvé un guide aussi bien détaillé sur les Alpes Bavaroises. Et les photos nous emportent dans un univers enchanté. J’espère m’y rendre bientôt 🙂

    Celia

    Oh merci c’est gentil ! Contente qu’il te plaise ! Je te souhaite d’y aller bientôt alors !

Audrey Imbern Gaillard

Encore un article au top ! et tes photos sont fabuleuses 🙂 Merci pour tous ces partages ça donne vraiment envie de découvrir ces beaux endroits !

    Celia

    Merci beaucoup Audrey, je suis contente que ça te plaise ! Il y a tellement à découvrir encore 🙂

Itinera Magica

Ah, que j’ai aimé ce pays et ces lieux dans une autre vie <3 Petit pincement au coeur en lisant ton magnifique article ! j'adore, merci pour les souvenirs !

    Celia

    De rien, j’espère que c’était quand même de beaux souvenirs 🙂

Sunwhere

Que ça donne envie… Même référence pour Carnets de Traverse à qui je dois ma merveilleuse découverte de l’Autriche avec le Grossglockner et Hallstatt (Dachstein aussi mais sous la brume…). Alors qu’à moitié jalouse de ton super itinéraire 😉
Après l’Autriche, la Suisse, je rêve vraiment de Bavière. Et de Dolomites aussi…

x
Julie – sunwhere.fr

    Celia

    Ah Carnets de Traverse est tellement LA référence ! Du coup, tu as pu voir toute la partie autrichienne ! Mais je te conseille la Bavière, j’ai même préféré, les lacs Konigssee et Obersee sont juste incroyables ! Et les Dolomites me font de l’œil aussi …

Estelle

Joli roadtrip, jolis lacs, la région est sublime, surtout l’Autriche.
Bon j’imaginais l’engouement pour Halstatt mais alors le petit pont pour « voir de loin » Neuschwanstein, là c’est du délire complet. J’imaginais pas du tout ça.

    Celia

    Ben moi non plus, j’ai été traumatisé en arrivant la-bas, je ne comprenais pas ce que faisais tous ces gens ! Mais en fait, si tu ne veux pas visiter le château de l’intérieur, c’est le seul endroit où tu peux le voir en entier de l’extérieur… enfin le seul endroit connu, il doit y en avoir d’autres secrets…
    Mais bon je suis quand même contente de l’avoir fait 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.